LE JUGE SALL DÉCERNE UN MANDAT D’AMENER CONTRE SONKO, SES AVOCATS PRÉPARENT LA RÉPLIQUE

news-details
BATAILLE DE PROCÉDURE

À peine saisi du dossier, le doyen des juges Samba Sall a pris une décision majeure dans le cadre de l’instruction de l’affaire de la plainte pour viols répétés et menaces de mort concernant le député Ousmane Sonko.

Las d’attendre l’opposant, qu’il avait invité à comparaitre aujourd’hui à 17 heures, il a, selon nos informations, décerné un mandat d’amener contre Sonko. En d’autres termes, la gendarmerie a l’obligation de le transporter, de gré ou de force, vers le tribunal, à 10 heures.

En réalité, Sonko et ses avocats ont refusé de déférer à la convocation d’aujourd’hui, en fixant la condition de la levée de sa garde à vue pour les faits de trouble à l’ordre public et participation à une manifestation interdite. Ce qui aurait pour conséquence la fin de l’enquête en cours pour cette affaire ouverte hier, alors qu’il se rendait au tribunal pour répondre au juge du 8e cabinet, Mamadou Seck. Entre-temps, ce dernier s’est dessaisi pour convenances personnelles du dossier de la plainte de la masseuse Adji Sarr.

Entre les avocats de la défense et le juge, on assistera à une véritable bataille de procédure. Car, selon nos informations, Sonko compte maintenir son refus de déférer à toute convocation sans la levée de la garde à vue. Et, même s’il est convoyé de force devant le juge, la pirouette sera trouvée par sa dizaine d’avocats très expérimentés, qui refuseront de l’assister, afin d’empêcher au juge de pouvoir l’inculper pour les crimes qui pèsent sur son dos.

Vous pouvez réagir à cet article