LE MAIRE DE BEMET ARRÊTÉ : LA COLÈRE DE L’ASSOCIATION DES MAIRES

news-details
SÉDHIOU

Des maires de la région de Sédhiou sont très remontés contre le commissaire urbain de la capitale du Pakao qui a interpelé vendredi dernier un des leurs. Pour « une affaire de stationnement de son véhicule sur la voie publique » le maire de Bémet Bidjini est en garde à vue. Saloum Cissé aurait passé un mauvais quart temps entre les mains des flics.

Si l’on en croit Famara Kalbert Mané, maire de Simbadi Balante par ailleurs porte-parole des maires de Sédhiou, l’édile de Bemet Bidjini aurait simplement demandé au patron du CU de Sédhiou les raisons de son interpellation à hauteur de la grande mosquée. « Il a été violenté et jeté au gnouf comme un mal propre », déplore Kalbert Mané qui interpelle le chef de l’Etat et n’exclut pas de porter cette affaire devant la justice. Fort heureusement, après 5 heures de garde à vue, il a été libéré. n

Vous pouvez réagir à cet article