image

LE MAIRE DE NDIOB, OUMAR BA, SUCCÈDE À ALIOU SALL

image

L’Association des maires du Sénégal (Ams) a un nouveau président. Oumar Ba, maire de Ndiob, dans le Fatick, succède ainsi à Aliou Sall. Et le président de la République, qui présidait la Journée nationale de la décentralisation, hier, a averti Yewwi askan wi qu’il n’y a qu’une seule association de maires au Sénégal, c’est l’Ams.

Le successeur de Aliou Sall à la présidence de l’Association des maires du Sénégal (Ams) s’appelle Oumar Ba. A l’issue de l’Assemblée générale en marge de la Journée nationale de la Décentralisation, c’est lui, le maire de Ndiob, dans le département de Fatick, qui a été choisi, dit-on, au terme d’un consensus. Les autres bureaux des associations des élus locaux ont été également renouvelés. C’est ainsi que la présidence de l’Association des départements du Sénégal (Ads) est revenue à Youssef Bengeloun, président du Conseil départemental de Kaolack, élu sous la bannière de la liste du maire de cette commune, Serigne Mboup. Alors que l’Union des associations d’élus locaux (Uael) est désormais dirigée par Oury Baïlo Diallo, maire de Vélingara.

Macky au Reels : « Il n’y a qu’une seule association de maires »
Cette deuxième édition de la Journée nationale de la décentralisation a été présidée par le chef de l’Etat, mais sans la présence des élus de l’opposition, notamment de Yewwi askan wi. Cette coalition, qui a créé le Réseau des élus locaux du Sénégal (Reels), une organisation parallèle à l’Ams, avait dénoncé dans un communiqué du 10 décembre, que cette journée de la décentralisation, « a priori républicaine », ait été « dévoyée pour être transformée en une foire politique, puisque le pouvoir central a choisi de l’organiser avec l’Association des maires du Sénégal (Ams), antenne éminente de Benno bokk yaakaar) ». Ousmane Sonko, président de Reels, ajoute que leur organisation, regroupant « des dizaines de collectivités territoriales parmi les plus représentatives du Sénégal, n’y a été ni associé ni invité ». Ce que l’Ams a démenti.

En tout état de cause, le président de la République se veut clair : « Une commune, un département n’a pas de couleur politique, même si le maire et le président du Conseil départemental peuvent avoir une couleur politique. Mais l’institution est avant tout un démembrement de l’Etat. Cette institution est soumise aux lois de la République. L’association des maires et l’association des départements n’ont pas de couleurs. Il n’y a qu’une seule association des maires qui puisse exister dans ce pays. » Et voici un message aux leaders de Reels qui espère avoir une reconnaissance de leur association. « Le ministre (de l’Intérieur) doit être extrêmement ferme sur ces questions. Il en va de la stabilité institutionnelle de l’Etat. Le Sénégal est un Etat décentralisé mais unitaire. Les élus doivent comprendre cela », a-t-il conclu.

Hamath KANE

12 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article