LE MESSAGE DE WADE AUX LIONS

news-details
FINALE SÉNÉGAL-ALGÉRIE

L’ancien président de la République, Abdoulaye Wade encourage les joueurs de l’équipe nationale du Sénégal qui ont perdu la finale de la Coupe d’Afrique des Nations contre les Fennecs de l’Algérie. L’ancien chef d’Etat demande aux lions d’avoir la tête haute d’autant qu’ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes tout au long de la compétition. « Ne rentrez pas la tête basse car vous n’avez pas démérité. Vous avez été merveilleux et Sadio Mané, étincelant. Toute l’équipe a été brillante. Par votre jeu intelligent, courtois et obstiné vous avez honoré vos millions de supporters au Sénégal, en Afrique et à l’étranger », encourage Me Wade qui estime que les joueurs ont été près de la victoire car ayant été battus de justesse.

Toutefois, Abdoulaye Wade dit qu’il est heureux que ce soit l’Algérie, sa 2ème patrie, qui gagne. L’ancien président de la République du Sénégal rappelle qu’il a trois patries. Lesquelles sont le Sénégal, l’Angola et l’Algérie. « Ces deux derniers pays étant ceux auxquels j’ai consacré mon adolescence hardie et pleine d’audace, indépendantiste et panafricaniste, hardie et combattante, engagée très tôt dans la lutte pour l’indépendance de l’Afrique », rappelle-t-il avant de souligner qu’il a été l’avocat de la FLN de l’Algérie.

S’agissant de l’Angola, il explique : « j’ai été un des deux financiers du MPLA, Mouvement de Libération Nationale , de l’Angola, comme l’a souvent rappelé feu mon frère et ami, Agostino Neto, Président du MPLA et Premier Président de la République Populaire d’Angola qui a souhaité que je fusse présent à Luanda, le jour de la fête de l’indépendance, pour me faire présenter au peuple angolais par son Vice-Président Seydi Mingas, ministre des Finances , comme l’une des deux personnes qui ont financé le MPLA pendant sa lutte pour l’indépendance, la 2ème personne tant un portugais blanc ».

Revenant sur les lions du Sénégal, Abdoulaye Wade pense que ces derniers ont des qualités telles que la résistance, l’agilité et l’intelligence à composer et tisser le jeu, ainsi qu’à leur complicité. Ainsi, il dit être sûr qu’un jour les lions vont ramener la coupe. « Pour l’instant, après un repos mérité, entraînez-vous, habituez-vous à jouer ensemble, tissez entre vous la complicité gagnante qui, finalement, est le secret de votre future victoire », conseille-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article