image

ZOOM SUR LE NOMBRE DE PLAINTES REÇUES PAR LA CDP, CETTE ANNÉE

image

Intervenant lors de l’atelier de mise à niveau des journalistes sur le respect de la règlementation des données à caractère personnel, Adama Sow, directeur de la communication de ladite structure, a révélé que la Commission de protection des données personnels (Cdp) a reçu cette année une vingtaine de plaintes, concernant pour la plupart, des sites en ligne.

« On a reçu cette année, plus de 20 plaintes et tout porte sur l’exercice du droit à la suppression ». Selon lui, les journalistes doivent savoir que le droit de suppression est en train d’être connu par les citoyens. « Il y’a beaucoup de cas d’erreur sur les illustrations (erreur sur une photo). Le droit à l’image est plus usité, cette année ». En guise d’illustrations il a cité l’exemple de la plainte que la Cdp a reçue récemment et qui concerne un activiste dans le secteur de l’éducation. « Ce dernier avait un contentieux judiciaire, il y’a de cela 10 ans. Mais à chaque fois, la presse lui rappelle son passé à chaque fois qu’on parle de lui. Des sites reviennent souvent sur son passé carcéral, alors qu’il a envie d’oublier son passé. Ses enfants sont traumatisés à chaque fois qu’ils lisent un article sur leur père ».

Il a par ailleurs dénoncé le fait qu’aucun organe de presse ne soit en conformité vis-à-vis de la Cdp. Selon lui, c’est « une honte national ».

Ndèye Anna NDIAYE (Envoyée spéciale à Saly)

18 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article