image

LE NON « DIOTALI » DE LA FÉDÉRATION SÉNÉGALAISE DE FOOTBALL

image

Le Sénégal accueille l’Égypte le 29 mars prochain, pour le match retour des éliminatoires du Mondial Qatar 2022. Pour la vente des tickets d’entrée au stade, la Fédération sénégalaise de football a mis en place une plateforme et a choisi quelques endroits. Beaucoup de personnes se plaignent d’une incompréhension du processus en ligne et de l’inaccessibilité des sites de ventes.

Tous les Sénégalais veulent aller au stade pour donner de la force à leur champion d’Afrique, mais peu d’entre eux verront la bande à Sadio Mané de leurs propres yeux. La faute à une innovation qui exclut un bon nombre d’inconditionnels. Décrocher un ticket pour la phase finale du Mondial Qatar 2022 est plus aisé qu’obtenir un ticket pour le match retour Sénégal contre Égypte, prévu le 29 mars prochain au stade Abdoulaye Wade du Sénégal. Et pourtant, la Fédération sénégalaise de football a voulu satisfaire la demande, supérieure à l’offre. En effet, sur les 50 000 places du stade, seuls 45 000 tickets sont en vente. C’est la plateforme « Diotali » qui a été choisie pour commercialiser les tickets. Le partenaire technique de l’instance a mis en place le site Gaindéyi et choisi quelques endroits.

Aucun point de ventre dans la banlieue
Entre problème d’accès à la plateforme et incompréhension, beaucoup de gens n’arrivent pas avoir un ticket pour venir pousser les champions d’Afrique, battus à l’aller (1-0) et qui comptent sur leur public pour renverser les Pharaons. « Les points de vente ‘’Diotali’’ ne sont pas nombreux. La meilleure façon serait d’utiliser les stations, les clubs ou d’autres endroits de proximité pour que tout le monde puisse se procurer un ticket. Parce que le match intéresse tout le monde, ce n’est pas une affaire de privés », a déclaré un jeune venu de Rufisque et qui a passé la nuit au point de vente situé à Dieuppeul.

Entre samedi soir et dimanche soir, ce sont des milliers de personnes qui ont convergé à l’agence Diotali, située près de la police de Dieuppeul. Sous un arbre du bâtiment, un jeune tient une liste sur laquelle plus de 900 personnes se sont inscrites. Ils attentent tous le démarrage de la vente prévu à 17h. « J’étais là hier soir jusqu’à 22h, ils ont déchiré la liste des inscrits. Je suis revenu à 6h du matin. Et jusqu’à présent, je n’ai pas aperçu l’ombre d’un ticket. C’est du jamais vu ça ! D’habitude, les tickets sont vendus dans les stations, les espaces publics, entre autres. Mais comment se fait-il qu’il n’y ait aucun point de vente dans la banlieue ? », regrette Bakary Goudiaby.

La détresse des uns fait l’affaire des revendeurs
La Fédération sénégalaise de football avait sorti un communiqué pour dégager toutes ses responsabilités sur les tickets frauduleux mis en vente. Mais ce n’est pas le problème auquel sont confrontés ces inconditionnels qui veulent pousser leur équipe vers la victoire ce mardi, au stade Abdoulaye Wade. Il y a aussi les revendeurs. Ce sont des personnes qui ont un stock de tickets légaux à leur disposition, qu’ils revendent le double, voire le triple du prix normal.

« J’avais acheté cinq tickets de 3000 francs CFA. J’ai fait la queue de 8h du matin à 19h pour les avoir. J’utilise un seul et je revends les quatre. J’ai vendu un à 4000 francs CFA, les autres entre 8000 francs CFA et 9000 francs CFA », a soufflé un revendeur. La vente des tickets de 3000 francs et 10 000 francs Cfa sur la plateforme Gaindèyi a été arrêtée. Seuls quelques sites choisis en disposent. Pour obtenir ces tickets, c’est la croix et la bannière. Le sélectionneur national Aliou Cissé a appelé le peuple sénégalais à venir supporter les « Lions », tout en demandant aux spectateurs de laisser les places aux vrais supporters.

Saikou SEYDI

28 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article