LE NOUVEAU VISAGE VERT DE NGOR

news-details
ENVIRONNEMENT-REPORTAGE

Le rond point Ngor sis dans la commune éponyme a bien changé de visage. Sur les lieux, un jardin est aménagé aux couleurs du Sénégal que sont le vert, le jaune et le rouge. Au centre, c’est une pirogue qui y est installée reflétant la culture "léboue". Une communauté de Dakar composée essentiellement de pêcheurs. L’inscription "Commune de Ngor, Bienvenue" barre le flanc de la pirogue ainsi que d’autres fresques. Sur l’embarcation, on peut constater une série de sculptures d’hommes et d’animaux. Tout autour, des bancs sont aménagés au sein d’un magnifique espace vert qui contraste d’avec les blocs de ciments tout autour.

La créativité qui a redonné un tout autre visage aux lieux ne manque pas d’attirer l’attention des passants mais également des automobilistes. Assis sur un banc à proximité de la Brioche dorée, Malick Anne contemple la beauté des lieux. Il fréquente ce coin depuis deux ans. Selon lui, on peut noter un grand changement sur le plan esthétique. Il avance qu’à chaque fois qu’il passe par là, il y a ce sentiment de patriotisme qui l’anime à travers les couleurs du Sénégal. Toutefois, il ignore celui qui est à l’œuvre de ce joyau. « Je ne sais pas qui l’a fait, mais il a réalisé un bon travail. Tout le monde apprécie », approuve-t-il.

Ce résidant souhaite voir un jour le rond-point de sa commune refléter la même image. C’est le même cas pour Insa, résidant à Ngor qui dit également ignorer le maître d’ouvrage. Il apprécie le décor du Rond-point. Appuyé par son compagnon Abdou Baye Fall, il nous donne quand même une piste sur l’identité de la personne qui a repeint le tableau de cet partie de la commune. Il s’agit d’André Amos, un homme d’affaires. Il a ouvert un sport bar qui fait office également de restaurant. L’entretien des lieux est assuré par ses agents.

André Bogalem Diop, manager du rond-point et du restaurant donne une estimation entre trois à quatre millions de francs CFA dans l’aménagement du jardin. Cela est possible grâce à un partenariat avec la Mairie de Ngor. « Le Maire de Ngor en la personne de M. Amadou Guèyen nous a délivré l’autorisation », révèle-t-il. Seulement, informe-t-on, la pirogue était sur lieux, il y a bien longtemps. A en croire son assistante, Amina Loum, ce n’est pas à caractère personnel, ni politique, mais pour contribuer au développement de la commune de Ngor. C’est en ce sens, que le « boss », a voulu embellir l’espace.

- 

Le rond-point avant aménagement
Le rond-point, avant aménagement

- 

Le rond-point après aménagement

Vous pouvez réagir à cet article