image

LE NOUVEL ARRANGEMENT CLUBS/FIFA/CAF QUI RISQUE DE CHAMBOULER LA PRÉPARATION DES SÉLECTIONS

image

Comme annoncé en exclusivité dans le JDD par Augustin Senghor, président de la Fédération sénégalaise de football, d’intenses négociations entre clubs européens, CAF et FIFA ont lieu à propos de la date de libération des joueurs évoluant en Europe. Hier, une nouvelle donne a été constatée avec la publication par la FIFA, via un courrier adressé aux Ligues européennes, d’un nouvel accord stipulant que les clubs qui ont des matchs officiels entre le 31 décembre 2021 et le 3 janvier 2022 pourront garder leurs joueurs pendant cette période, et donc une semaine de plus que prévu, avant de les mettre à la disposition des sélections africaines pour la CAN. Cela ne concerne plus que les clubs anglais mais tous les clubs européens qui ont un match d’ici au 3 janvier.

Pour la seule liste du Senegal, pas moins de 12 joueurs sur 27 sélectionnés sont ainsi concernés : les "Anglais" Sadio Mané, Edouard Mendy et Cheikhou Kouyaté qui disputeront la 21e journée de Premier League le 2 janvier, ainsi que Seyni Dieng en Championship, mais également les "Français" Idrissa Gana Guèye, Abdou Diallo, Pape Guèye, Habib Diallo, Saliou Ciss, Alfred Gomis, tous attendus pour les 16e de finale de la Coupe de France, de même que Boulaye Dia dont le club, Villarreal, reçoit Levante le 3 janvier.

Bamba Dieng (Marseille) suspendu pour 3 matchs, Ismaila Sarr, en phase de reprise et Nampalys Mendy quasiment jamais utilisé par Leicester pourraient eux être libérés plus tôt pour rejoindre la Tanière.

Cette situation pourrait chambouler toute la préparation des sélections africaines en direction de la 33e édition de la CAN. Le Sénégal, par exemple, avait prévu d’accueillir une première vague de joueurs à partir de ce 27 décembre, pour démarrer sa préparation au stade Lat Dior de Thies jusqu’au 31 décembre, avant de s’envoler avec le gros de la troupe vers Kigali pour une semaine de stage.

BNF

27 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article