LE PAIN QUITTE LES BOUTIQUES À PARTIR DE LUNDI

news-details
PRÉCAUTION

Cette fois-ci, c’est peut-être la bonne. Plus de vente de pain dans les boutiques. La mesure devrait être effective lundi prochain, à Dakar. L’annonce est faite par Oumar Diallo, le chef de service du Commerce de la capitale, en marge d’une rencontre avec la Fédération nationale des boulangers du Sénégal (FNBS), et des associations de consommateurs. Le constat est fait par Emedia.sn que la mesure est déjà respectée dans des boutiques situées au Point E. Pas de pain ce samedi matin, 21 mars.

« Pour le respect de nos réglementations, nous avons décidé de ne plus accepter, et d’interdire la livraison du pain autrement que par un véhicule motorisé. C’est-à-dire que pour vendre du pain, il fait le faire dans ces points de vente. La boutique, c’est quoi ? Le lieu professionnel du boulanger, là où il a ouvert sa boulangerie, et aménagé un espace pour vendre du pain.

Les récalcitrants sont prévenus : La loi sera appliquée dans toute sa rigueur.

« C’est le lieu d’attirer l’attention de nos propres partenaires boulangers. Il leur appartient de prendre les dispositions utiles pour qu’ils ne livrent pas eux-mêmes le pain aux boutiquiers. Autrement la loi s’appliquera dans toute sa rigueur, aussi bien du côté détenteur que celui qui a donné le pain. Ce boutiquier qui n’est pas aux normes, et qui s’entête à vendre ou à distribuer le pain, là aussi, les dispositions du décret s’appliqueront à lui », avertit Diallo.

Par ailleurs, les boulangers s’engagent à renforcer les conditions d’hygiène dans les lieux de travail, surtout dans ce contexte marqué par le coronavirus.

Au-delà, « il n’y aura pas de pénurie de pain », promet Amadou Gaye, le président de la FNBS, indiquant qu’avec l’appui de la Délégation à l’entrepreneuriat rapide (DER), et du bureau de mise à niveau, « des kiosques à pain moderne seront installés sur les voies publiques ». Avant de rappeler que le ministère du Commerce « est en train de mettre en ligne des sites de vente en ligne pour permettre aux Sénégalais de passer commande et d’être livrés dans leur maison ».

Vous pouvez réagir à cet article