image

LE PARI SUR BOUNA SARR, UNE DÉFENSE EXPÉRIMENTALE DEVANT SEYNI DIENG

image

Confronté à une série de défections entre les victimes de Covid et les blessés, le Sélectionneur des Lions est condamné à sortir de son chapeau un onze de départ inédit. Avec 16 joueurs sous la main, dont les deux gardiens de buts, Aliou Cissé n’a pas trop l’embarras du choix et devrait commencer par mettre ses tauliers dans les conditions habituelles : le double pivot Gana Guèye - Cheikhou Kouyaté serait ainsi reconduit juste derrière Sadio Mané, désormais installé dans la position axiale. Pour tous les autres postes, on aura droit à une nouveauté. Mais la plus surprenante sera sans doute celle de placer Bouna Sarr en position d’ailier droit, ce qui ressort du dispositif tactique préparé lors de la toute dernière séance d’hier soir. C’est un poste que l’ancien messin connaît très bien pour avoir été formé en joueur offensif. C’est même à ce poste qu’il a débuté sa carrière à Metz et connu une fortune diverse à l’Olympique de Marseille où il a été repositionné derrière lors d’une campagne européenne réussie. Mais, ce qui demeure surprenant avec une telle option, c’est que Bouna Sarr, qui ne compte que trois mois de présence au sein de cette équipe (4 sélections), doit encore trouver ses repères en plus de devoir gérer un autre partenaire qui souffre du même déficit de temps de jeu que lui : Ibrahima Mbaye, qui risque donc d’être aligné à droite de la défense au poste ainsi libéré par Bouna. Cela fera donc, dans le même couloir droit des Lions, deux joueurs en quête de repères et de sensations. Face à l’hécatombe en défense avec les absences de Saliou Ciss et Kalidou Koulibaly pour cause de Covid et d’Abdoulaye Seck blessé à la cheville en milieu de semaine, Aliou Cissé n’a d’autres options que de faire confiance à Abdou Diallo et Pape Abou Cissé dans l’axe et à Fodé Ballo Touré, à gauche. Une défense expérimentale, dont tous les membres découvrent la CAN !

SEYNI DIENG, APRÈS PLUS DE 7 ANS D’ATTENTE

Le gardien de but va, lui aussi, découvrir la compétition continentale africaine. Seyni Dieng (27 ans), présent en équipe nationale depuis 2014 et un certain match amical contre la Colombie (2-2) dans une équipe A’ des Lions conduite par Aliou Cissé, est arrivé en sélection nationale sur la pointe des pieds alors qu’il fait des merveilles devant le but des QPR, en Championship. Lors de sa dernière prestation en club, le 2 janvier dernier, le 3e gardien des Lions avait eu droit à une standing ovation de ses supporters en déplacement à Birmingham. Celui qui profite des absences cumulées d’Alfred Gomis et Edouard Mendy n’en demandera pas tant ce soir, mais serait bien inspiré de sortir le grand jeu face à Kadewere.

En attaque, à côté de la seule constante qu’est Sadio Mané, Boulaye Dia semble revenir au bon moment pour occuper la pointe et pallier l’absence de Famara Diedhiou qui a brillé dernièrement pendant que l’attaquant de Villarreal était out. Sur l’aile gauche, Keita Diao Baldé, qui a souvent joué sur un côté en sélection et en club, tentera de faire oublier l’absence - momentanée du feu follet Ismaila Sarr.

Sur le banc, les options sous la main de Cissé ne font pas florès : Pape Gueye, Moustapha Name, Joseph Lopy et Habib Diallo, pour les joueurs de champ, et le gardien Alioune Badara Faty. En attendant de voir si Alfred Gomis et Mamadou Loum Ndiaye, de retour de confinement, et les autres seront suffisamment aptes pour prendre place sur le banc.

Babacar Ndaw FAYE
Envoyé spécial au Cameroun

10 janvier 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article