LE PDS OFFICIALISE LA MISE À L’ÉCART D’OUMAR SARR, LES PRO KARIM EN FORCE DANS LE NOUVEL ORGANIGRAMME

news-details
POLITIQUE

Les premiers changements n’ont pas tardé. Moins de 24 heures après avoir annoncé un mouvement majeur dans son organigramme, le Parti démocratique sénégalais (PDS) a mis la machine en branle. Le nouveau Secrétariat national annoncé par l’unique constante du parti libéral, Me Abdoulaye Wade, est mis sur pied. Et, comme l’on s’en doutait, Oumar Sarr est l’une des premières victimes puisqu’il ne figure pas dans la nouvelle équipe.

Dans la nouvelle recomposition, plusieurs pro Karim Wade sont grandement représentés. Ainsi, l’ancien ministre de la jeunesse, Bara Gaye, connu pour être un fidèle du fils de Me Wade. Le maire de Yeumbeul devient ainsi le Secrétaire général adjoint, chargé des Relations avec les Organisations politiques et Rapporteur du Collège des Secrétaires généraux adjoints. Mieux, dans l’ordre protocolaire, il arrive en premier, devant... Karim Wade. Ce dernier occupe le poste de Secrétaire général adjoint chargé de l’Organisation, de la Modernisation et de l’Elaboration des Stratégies politiques.

Au total, ils sont une dizaine de Secrétaires généraux adjoints, dont Woré Sarr, Doudou Wade, Toussaint Manga ou Tamsir Thioye et une soixantaine de Secrétaires nationaux dont Babacar Gaye, Lamine Ba, Babacar Ndaw, Mayoro Faye, Nafi Diallo entre autres. Mais, aucune trace de Oumar Sarr, qui, jusqu’ici, était le seul Secrétaire général national adjoint, numéro deux officieux du parti.

Le désaccord entre les deux hommes remonte à la participation de l’ancien maire de Dagana, à la cérémonie d’ouverture du dialogue nationale, à la Salle des Banquets du Palais de la République, le 28 mai dernier, passant outre les consignes données par Wade. Ce dernier ayant refusé la main tendue du président Macky Sall, en indiquant que des discussions ne seraient possibles qu’à deux conditions : la révision du procès de son fils Karim Wade et la libération de l’ex maire de Dakar, Khalifa Sall.

- 

Vous pouvez réagir à cet article