LE PRÉFET ANNONCE L’OUVERTURE D’UNE ENQUÊTE

news-details
DÉCÈS D’UN MANIFESTANT À BIGNONA

Les manifestations intervenues à Bignona suite à l’arrestation de Ousmane Sonko, placé en garde à vue pour trouble à l’ordre public et participation à une manifestation interdite, virent au drame. Un jeune homme, âgé entre 18 et 20 ans est décédé lors des échauffourées. L’information a été confirmée par le préfet de Bignona, Babacar Ndiaye.

Selon ce dernier, il y a eu des manifestations depuis ce mercredi dans le département. Des pneus sont brûlés et des édifices publics et privés attaqués. « Même ma maison a été attaquée ce mercredi vers 21h. Elle a été caillassée et mon véhicule de fonction a été endommagé », a déclaré l’autorité préfectorale qui indique que le défunt a été blessé lors des échauffourées. Il a été acheminé au centre de santé de Bignona où il a finalement rendu l’âme.

Le préfet informe, cependant, qu’une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances dans lesquelles il a été blessé ainsi que celles de sa mort. Il a appelé au calme et à la sérénité. Il invite les manifestants à de meilleurs sentiments. Non sans indiquer que les forces de défense et de sécurité sont là pour préserver la paix et la stabilité du pays.

Vous pouvez réagir à cet article