LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE S’ACCROCHE À SON SIÈGE DANS LA MAGISTRATURE

news-details
JUSTICE

Le président de la République va continuer à marquer sa présence au Conseil supérieur de la magistrature. Il l’a fait savoir lors de son face à face avec la presse le 31 décembre 2020. D’abord, le chef de l’Etat a rappelé que le Conseil supérieur de la magistrature a toujours fonctionné ainsi.

Selon lui, tant qu’il est à la tête du pays, il ne va pas changer les statuts du Conseil supérieur de la magistrature. « Cela ne se passera pas ici tant que je bénéficie de la confiance des Sénégalais. Je n’ai pas l’intention de changer le système judiciaire puisqu’il est équilibré et chaque pouvoir joue son rôle », a déclaré le président de la République. Avant d’ajouter : « On ne peut pas disperser les pouvoirs de l’Etat parce que simplement c’est une tendance. Les pays qui ont changé cette formule ont vu leur État s’effondrer ».

De l’avis du chef de l’Etat, l’indépendance de la justice ce n’est pas uniquement vis-à-vis du chef de l’Etat. À l’en croire, aucun président ne donne un ordre à un juge. « Réclamer l’indépendance de la justice, c’est aussi d’arrêter de prendre des positions publiques car, le statut des magistrats l’interdit. Les magistrats n’ont pas le droit de syndiquer conformément à la loi », a rappelé le président de la République.

Vous pouvez réagir à cet article