image

« ON DOIT RESPECT ET CONSIDÉRATION À NOS GUIDES RELIGIEUX » (MACKY SALL)

image

En prélude de la 143e édition de l’Appel de Seydina Limamou Lahi Al Mahdi prévue les 21 et 22 février 2023 à Cambérène, Ngor et Yoff, le président de la République, Macky Sall, a été reçu, ce lundi, par le Khalife général des Layennes. Le chef de l’Etat a profité de cette occasion pour inviter les sénégalais à préserver notre religion qui, selon lui, est source de paix et de stabilité. « Je veux saisir cette opportunité pour revenir sur l’Islam au Sénégal. Cette religion est entrée dans notre pays depuis plus de 1100 années. Donc, nous devons sauvegarder l’islam au Sénégal en s’appuyant sur les efforts de Mame Limamoulaye, Serigne Touba, El Hadj Malick Sy, El Hadj Omar Foutiyou Tall, etc. On doit respect et considération à nos guides religieux. L’Islam que nous avons toujours pratiqué est celui qui nous a porté bonheur. On ne doit pas réinventer cette religion qui est une religion de paix et de stabilité », a dit le président Macky Sall.

Par ailleurs, il a réitéré devant le guide religieux que l’Etat continuera de jouer pleinement son rôle régalien pour assurer le maintien de la paix et la stabilité du pays. « Aucun laisser-aller ne sera permis, car personne n’acceptera que ce qui se passe dans certains pays puisse toucher le Sénégal. Il est clair que État ne pourra pas entrer dans chaque maison pour éduquer les enfants. Donc, il revient aux parents de s’atteler à cette tâche », a déclaré le président de la République qui a demandé aux guides religieux à sensibiliser et conscientiser davantage les talibés sur la situation actuelle.

Historique de l’appel
C’est le dimanche matin en 1301 de l’hégire, à Yoff, que Seydina Limamou Lahi, (PSL) lança, à l’âge de quarante (40) ans, son Appel à l’endroit des hommes et des Djinns, se déclarant être le ’’Mahdi attendu à la fin des temps pour la restauration de l’orthodoxie musulmane ; le Prophète Mouhamad psL revenu en une seconde mission’’

Seydina Limamou Lahi Al Mahdi (PSL) proclama partout qu’il était investi de la mission de Prophète se mit à enseigner des conceptions et pratiques religieuses qui, à l’époque, étaient révolutionnaires, mais pourtant d’une orthodoxie religieuse. Après sa disparition, renseigne Daouda Mbaye, son fils Seydina Issa Rohou Laye (PSL) qui avait 33 ans, ’’comme prédit par les livres sur la venue d’Insa ibn Mariam’’, lui succéda et continua ce que son Père avait commencé. ’’Le retour sur terre de ces deux Envoyés de Dieu (PSE) et l’universalité du message destiné à toute l’humanité, basé sur des enseignements jusqu’ici méconnus de la grande majorité de la Oumah islamique, constituent le prétexte de la commémoration de l’anniversaire de l’Appel’’, dit le coordonnateur de l’événement. Selon lui, ce message a été brillamment porté par les différents Khalifes qui se sont succédés à la tête de la Communauté jusqu’à Seydina Mamadou Mactar Lahi, l’actuel Khalife.

Cheikh Moussa SARR

20 février 2023


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article