image

LE PRÉSIDENT UHURU KENYATTA DONNE LE TOP DÉPART À KISUMU

image

La neuvième édition du Sommet Africités, carrefour par excellence des acteurs de la gouvernance locale a été ouverte, ce mardi 17 mai à Kisumu. C’est le président Kenyan, Uhuru Kenyatta qui a présidé la cérémonie d’ouverture ouvert devant le président de la Commission de l’Union africaine, le Tchadien Mahamat Faky, le Premier ministre Raïla Odinga, le Maire de Libreville, Mme Christine Ndutume Mba, Présidente de CGLU Afrique, la sous-secrétaire général des Nations unies, Maïmouna Mohd Sharif, du Gouverneur du Comté de Kisumu, le Professeur Peter Anyang’ Nyong’o, entre personnalités de premier plan.
« C’est en effet la première fois que le Sommet Africités est organisé dans une ville intermédiaire en Afrique, à un moment précis où la triple crise sanitaire, écologique et géopolitique impose à tous de repenser les certitudes sur lesquels étaient fondés nos modèles de développement, affirme le Secrétaire général de Cité et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLUA), Jean Pierre Elong Mbassi. Un choix logique selon le Gouverneur de Kisumu. « Le Sommet Africités qui se tient tous les trois ans, s’organise cette année, et pour la toute première fois, dans une ville intermédiaire, en l’occurrence la ville de Kisumu. Il s’agit du 9e sommet qui vient s’ajouter à des rendez-vous dans des grandes villes comme Abidjan, Johannesburg, Dakar Marrakech et Nairobi ». Toutes choses qui font que, selon lui, les habitants de Kisumu sont extrêmement fiers d’accueillir cette conférence continentale et internationale.

« Lorsque nous étions à Marrakech pour le dernier sommet, il a été mentionné que, jusqu’à présent, nous ne l’avions organisé que dans des villes bien établies. Mais les défis de la vie urbaine dans les trente prochaines années vont être de plus en plus complexes. Les populations se déplacent principalement vers les villes. Et donc ce que nous appelons des marchés aujourd’hui au Kenya, seront des centres urbains majeurs dans trois décennies », précise le Gouverneur.

À noter la présence d’un forte délégation de l’Association des maires du Sénégal (AMS), avec son secrétaire général, Mbaye Dione, par ailleurs de Ngoundiane dans la région de Thiès, la ministre Thérèse Faye Diouf, maire de la commune de Diarhère, entre autres.

Mandiaye THIOBANE
(Envoyé à Kisumu)

17 mai 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article