LE PROFESSEUR RAOULT POUSSÉ VERS LA SORTIE DE L’IHU DE MARSEILLE

news-details
GESTION DE LA COVID-19

L’Assistance publique de Marseille et Aix-Marseille Université, membres fondateurs de l’IHU Méditerranée Infection, ont annoncé ne pas vouloir prolonger le mandat de Didier Raoult. D’autant qu’à 69 ans, le microbiologiste a atteint la limite d’âge pour poursuivre son activité de professeur des universités.

Le médecin marseillais controversé, Didier Raoult, est poussé vers la sortie. Pour la rentrée, le microbiologiste pourrait bien en effet ne plus être à la direction de l’IHU Méditerranée Infection qu’il a créé et qu’il pilote depuis 2011, selon les informations du journal Le Monde. L’Assistance publique de Marseille et Aix-Marseille Université, membres fondateurs de l’IHU, ont annoncé ne pas vouloir prolonger le mandat du microbiologiste. Officiellement pour une question d’argent.

Didier Raoult a 69 ans et à la fin du mois d’août, retraite oblige, il ne sera plus professeur à l’Université d’Aix-Marseille. Il ne sera plus non plus praticien hospitalier. Il aurait en effet demandé à l’APHM, l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille, le droit de cumuler emploi et retraite. Or, selon les informations du Monde, l’établissement de santé ne compte pas lui accorder cet aménagement



Lui trouver un successeur

Dans ces conditions, difficile pour l’Université et l’Assistance publique d’envisager la prolongation de son mandat à l’Institut hospitalo-universitaire en maladies infectieuses. Ces derniers exigent donc le lancement d’un appel d’offres pour lui trouver un successeur. Et ils souhaitent visiblement un chercheur ou une chercheuse reconnue dans le domaine des maladies infectieuses.


Mais pour l’heure rien n’est encore fait.

La décision finale devra être prise par les 18 membres du Conseil d’administration de l’IHU, parmi lesquels l’AP-HM et AMU donc, mais aussi ses quatre autres membres fondateurs, l’Institut de recherche pour le développement, le Service de santé des armées, l’Institut Mérieux et l’Etablissement français du sang.

Philippe Douste-Blazy, membre de ce conseil d’administration en tant que personnalité qualifiée, n’a pas souhaité se prononcer sur le sujet, expliquant qu’il entendait "d’abord en parler avec François Crémieux, Didier Raoult et les autres membres du conseil" et qu’il s’exprimerait à la rentrée. Le président de la région PACA, Renaud Muselier, est également membre de ce conseil d’administration et a régulièrement soutenu le professeur Raoult.

V

Vous pouvez réagir à cet article