LE PSYCHOLOGUE OUSMANE NDIAYE DÉCORTIQUE LA SÉRIE DE MEURTRES : « IL FAUT RENFORCER LA SÉCURITÉ »

news-details
RECRUDESCENDE DE MEURTRES

Les meurtres commis sur les femmes et les enfants, les uns plus odieux que les autres se multiplient au Sénégal. Le dernier cas de meurtre frisant l’ignominie est celui de la femme décapitée à Médina Yoro Diao (Kolda), la tête emportée.

Interrogé par iRadio sur le sujet, le professeur Ousmane Ndiaye, psychologue estime qu’on doit revoir l’éducation traditionnelle. « Notre éducation traditionnelle n’est pas forcément adaptée et il y a des mécanismes sociaux que nous devons aujourd’hui repenser. Il faut repenser l’éducation pour l’adapter au monde moderne », pense-t-il.

Selon lui, on est dans une société où la perte des valeurs est une réalité. Et, le voleur de milliards doit subir le même sort que celui qui tue. « Celui qui vole des milliards est aussi violent que celui qui agresse un individu pour lui voler 10 mille francs CFA. Le voleur de milliards va condamner à mort les gens qui auraient besoin de soins intensifs, urgents à l’hôpital. Celui-là il a commis des crimes », explique-t-il. Cependant, il pense que pour mettre fin à cela, il faut que la sécurité soit renforcée. A l’en croire, la floraison des postes de police est un souhait. Il faudrait qu’il en ait plus. Cela peut contribuer, dit-il, à ramener la paix parce que l’individu violent aura peur.

Vous pouvez réagir à cet article