LE SECTEUR EXTRACTIF GÉNÈRE 126, 7 MILLIARDS FCFA

news-details
Rapport ITIE 2017

L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives a publié, ce lundi, son rapport pour l’année 2017. Le document exploité par emedia.sn révèle que les revenus générés par le secteur extractif totalisent un montant de 126,7 Milliards de FCFA pour l’année 2017. Le secteur minier est, selon le rapport, le premier contributeur aux revenus tirés du secteur extractif avec un total de 107,3 milliards FCFA soit 84 % des recettes budgétaires provenant du secteur extractif. Là où les revenus provenant du secteur des Hydrocarbures (Pétrole et gaz) s’élèvent à 19,4 milliards FCFA, soit 15% des recettes. D’après le document, la hausse des revenus générés par le secteur extractif s’explique en grande partie par l’introduction de la taxe spéciale sur le ciment dans la Loi de Finances Initiale de 2017, qui a permis de mobiliser des recettes de l’ordre de 10 milliards FCFA.

La production de l’or passe de 5,66 tonnes à 584 160 tonnes

« En effet, la loi n° 32-2016 portant loi de finances pour l’année 2017 du Sénégal avait institué une nouvelle taxe à la charge des producteurs et importateurs de ciment. Dénommée taxe spéciale sur le ciment, elle est due au tarif de 3 francs CFA par kilogramme de ciment », explique-t-on dans le rapport qui renseigne que les quantités de production d’or, de minéraux lourds et de calcaires au Sénégal ont connu une forte hausse. La production d’or est passée de 182 282 Onces (5,66 Tonnes) en 2015, 216 282 Onces (6,72 Tonnes) en 2016 à 233 119 Onces (7,25 Tonnes) en 2017. La production de minéraux lourds (Zircon, ilménite, rutile, leucoxène) est passée de 478 248 tonnes en 2015, 478 642 tonnes en 2016 à 584 160 Tonnes en 2017. En outre, les revenus générés par le secteur des hydrocarbures ont également connu une hausse de 10 Milliards de FCFA.

Une baisse du volume de la production du gaz de Fortesa

Cette hausse, s’explique, selon le rapport, par le paiement par Total EP Sénégal, d’un bonus de signature d’un montant de 5 422 490 233 FCFA encaissé par Petrosen et de l’appui versé au Trésor public par la compagnie Total EP Sénégal dans le cadre de la mise en place effective de l’Institut national du pétrole et du gaz. Ce paiement s’élève à 2 711 250 000 FCFA.
Le Rapport ITIE 2017 constate, cependant, une baisse du volume de production de gaz de la société Fortesa international Sénégal, qui a produit 35 163 770 Nm3 de gaz en 2014, 22 675 044 Nm3 de gaz en 2015, 21 064 534 Nm3 de gaz en 2016 et 17 647 366 Nm3 en 2017.

Vous pouvez réagir à cet article