« LE SÉNÉGAL DOIT PENSER AU DÉPISTAGE MASSIF »

news-details
LR DU TEMPS

Pour faire face à la propagation du Coronavirus, certains pays ont mis en place le système de dépistage massif. C’est le cas, par exemple de l’Allemagne. Le système a permis à plus de 500 mille individus de se dépister. Aujourd’hui, l’Allemagne est le pays européen qui compte le moins de morts du Coronavirus.

Invité à l’émission Lr du Temps sur Iradio, ce dimanche, le psychosociologue, Ousmane Ndiaye, estime que le Sénégal doit songer à adopter ce système. « Le dépistage massif, ça permet d’identifier immédiatement tous ceux qui étaient en contact avec le virus. Cela permet de les prendre en charge plutôt que prévu. Cela permettrait aussi aux personnels soignants de faire un tri. Le dépistage massif semble être une option qu’il faudrait envisager et rapidement », a estimé M. Ndiaye.

Mais pour son co débatteur, Cheikh Tidiane Sow, l’Allemagne, tout comme les autres pays d’Asie du Sud, qui ont aussi adopté ce système, ont les moyens de leur politique. Ce qui n’est pas le cas pour le Sénégal. « Ça pose un autre problème. Si on dépiste énormément de gens et que l’on se retrouve avec de nombreux cas, notre système sanitaire ne permettrait pas de les prendre en charge », renseigne M. Sow.

Toutefois, le coach en Communication pense qu’il faudrait, à toute évidence, mettre en place une stratégie pour endiguer le phénomène. « Il ne faudrait pas faire d’illusion. Si on continue à ne rien faire, le nombre de cas va augmenter de jour en jour. Nous risquons d’arriver à un stade où l’on dira carrément qu’il y a 1000 infectés. Dans ce cas, nous ne pourrons rien faire », pense-t-il.

Vous pouvez réagir à cet article