image

LE SENEGAL GAGNE 10 PLACES

image

Oxfam, en collaboration avec Development finance international (Dfi) a publié, hier, l’indice de l’engagement à la réduction des inégalités (Eri) 2022. C’est un classement de 161 pays du monde, d’après les mesures prises pour réduire les inégalités. Le Sénégal gagne 10 places dans l’indice. Cela est dû à l’augmentation de la part du budget de l’éducation et la protection sociale, faisant de lui le pays le plus engagé dans les dépenses pour les services publics anti-inégalités en Afrique de l’Ouest.

Le Sénégal a réduit ses inégalités et, sur 161 pays du monde, il gagne ainsi 10 places. C’est le constat d’Oxfam, qui, en collaboration avec Development finance international (Dfi) a publié, hier, un rapport. L’Engagement à la réduction des inégalités (Eri) est un indice qui classe les efforts des gouvernements selon les actions menées dans trois domaines ou piliers essentiels à la réduction du niveau des inégalités. Il s’agit des dépenses sociales, de la fiscalité et du travail. Selon le rapport, le Sénégal gagne 10 places dans l’indice. « Il a augmenté la part du budget de l’éducation d’un cinquième et la protection sociale d’un tiers pour cent, ce qui en fait le pays le plus engagé dans les dépenses pour les services publics anti-inégalités en Afrique de l’Ouest », explique le document. Cependant, le rapport note que les dépenses de santé (5% du budget) sont encore très lentes. En revanche, il ajoute que le Sénégal a l’un des taux d’imposition les plus élevés (40%) sur les plus riches d’Afrique de l’Ouest à et a augmenté sa collecte d’impôts de 12%, en supprimant les exonérations fiscales et en luttant contre l’évasion fiscale. Le rapport retient que le Président Macky Sall a réitéré en septembre 2022, dans son discours à la nation, sa volonté politique et son engagement à réduire les inégalités sociales, économiques et géographiques, notamment en améliorant l’accès des personnes aux services sociaux, y compris la santé, l’éducation et l’assainissement.

Prudence par rapport à une « opposition croissante à son 3e mandat »

Le rapport relève ces efforts du Sénégal, mais attend de voir si ce ne sont pas de simples promesses. « Reste à savoir si ces déclarations se traduiront par des résultats et non juste des annonces destinées à apaiser la population dans un contexte de troubles et opposition croissante à son troisième mandat », note le rapport. Pour le responsable Programme justice économique d’Oxfam au Sénégal, Thialy Faye, ces bons résultats sont aussi le fruit d’un combat que mène la société civile. « Avec notre partenaire, le Forum Civil, section sénégalaise de Transparency international, nous travaillons à renforcer l’initiative pour la mobilisation des ressources territoriales dénommée Contrôle citoyen du recouvrement (Ccr). Nous avons aussi développé le plaidoyer sur les réformes fiscales justes et équitables à travers la publication de l’Etude sur le Baromètre de la fiscalité équitable dans un contexte de transition fiscale », a déclaré M. Faye.

« Veiller à ce que les multinationales paient leur juste part d’impôts… »

Toutefois, le rapport recommande aux pays d’intégrer des plans dans les politiques fiscales, visant à réduire les exonérations, les incitations et les abattements fiscaux pour les grandes entreprises et les particuliers. Supprimer les frais d’utilisation des services d’éducation et de santé afin de garantir leur gratuité. Il est recommandé au pays de veiller à ce que les multinationales paient leur juste part d’impôts en réduisant les pratiques fiscales dommageables et en renforçant les mesures de lutte contre l’évasion fiscale. Selon la directrice d’Oxfam au Sénégal, Ndeye Khar Ndiaye, les nouvelles mesures d’austérité poussées par le Fmi en vue de réduire les dettes et les déficits budgétaires exacerbent davantage les inégalités économiques et la pauvreté. « Au vu de sa position géopolitique dans la zone Sahel et dans la sous-région, le Sénégal doit continuer à montrer la voie et ne pas céder aux pressions des institutions financières qui poussent les gouvernements à prendre aveuglément des mesures qui ne font qu’augmenter les inégalités », a déclaré Mme Ndiaye.

F. Bakary CAMARA

12 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article