LE SÉNÉGALAIS ADAMA DIENG EN MISSION AU SOUDAN

news-details
ONU

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a désigné vendredi, Adama Dieng comme expert des droits de l’homme au Soudan, à la suite d’une demande du Conseil des droits de l’homme de l’Onu.

Le Conseil des droits de l’homme de l’Onu a tenu une session spéciale sur le Soudan le 5 novembre pour discuter des implications de la prise de pouvoir militaire du 25 octobre sur la situation des droits de l’homme dans le pays. Lors de la session extraordinaire, le Conseil des droits de l’homme a adopté la résolution Hrc/Res/S-32/1, qui demandait au Haut Commissaire de désigner un expert des droits de l’homme au Soudan. Le Haut Commissaire a dûment désigné Adama Dieng, ressortissant sénégalais. Selon la résolution, Dieng suivra l’évolution de la situation des droits de l’homme au Soudan avec l’aide et en étroite coopération avec le Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme au Soudan. Dans l’exercice de ses fonctions, il portera une attention particulière aux victimes et assurera une perspective de genre. Il s’engagera avec toutes les parties concernées, y compris la société civile. Les travaux entrepris par Adama Dieng contribueront au rapport écrit que le Haut Commissaire présentera au Conseil des droits de l’homme lors de sa cinquantième session en juin 2022.

Adama Dieng est actuellement membre du Conseil de justice interne des Nations Unies et conseiller spécial auprès du Comité supérieur de la fraternité humaine. Il est un ancien sous-secrétaire général des Nations Unies et conseiller spécial du secrétaire général pour la prévention du génocide. Avant de rejoindre l’Onu, pendant 10 ans, il a été secrétaire général de la Commission internationale des juristes. Dieng a également été greffier du Tribunal pénal international des Nations Unies pour le Rwanda de 2001 à 2008. Il a aidé à établir la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples et a rédigé le projet de Convention africaine de lutte contre la corruption. Il a dirigé de nombreuses missions d’enquête sur les droits de l’homme et l’état de droit ainsi que des missions d’observation de procès.

Adama Dieng prendra ses fonctions immédiatement, et son mandat en tant qu’expert pour le Soudan se terminera lors du rétablissement du gouvernement civil du pays. Le Haut-Commissariat aux droits de l’homme exhorte toutes les parties soudanaises à coopérer avec Dieng pour assurer la mise en œuvre de la résolution 32/1 du Conseil des droits de l’homme.

Vous pouvez réagir à cet article