LE SORT DES SIEURS BIAYE ET SALL ENTRE LES MAINS DE LEURS COLLÈGUES

news-details
Levée d’immunité parlementaire

La machine judiciaire s’ébranle contre les députés cités dans l’affaire de trafic de passeports diplomatiques. La procédure de levée de leur immunité parlementaire est enclenchée avec la saisine officielle du bureau de l’Assemblée nationale par le ministère de la Justice. « Le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice a transmis au Président de l’Assemblée nationale, le 4 octobre 2021, la demande de levée de l’Immunité parlementaire des Honorables Députés El Hadji Mamadou Sall et Boubacar Biaye, demande formulée par le Juge compétent », lit-on sur une note de l’institution rendue publique.

Selon la source, le président de l’Assemblée a bien accusé réception de la lettre du ministère. Mais, renseigne-t-elle, « l’ouverture de la Session Ordinaire Unique étant prévue le 14 octobre 2021, le nouveau Bureau traitera le dossier dès l’installation des Commissions permanentes ».

Cette histoire de trafic de faux passeports diplomatiques a éclaté au début du mois de septembre impliquant deux députant de la majorité présidentielle. Un sieur E. D. Kondé avait été appréhendé par des éléments de la Dic avec des documents. Durant l’enquête, il a avoué que « ses collaborateurs députés le recevaient respectivement au niveau de leur bureau. Et, en complicité avec ces derniers, il confectionnait des certificats de mariage à leurs clientes pour l’obtention de passeports diplomatiques »

Vous pouvez réagir à cet article