image

LE SYNPICS, LE CNRA ET LE CORED TANCENT WALF TV

image

Les propos outranciers de Gaston Mbengue contre Barthélemy Dias continuent de susciter les réactions. Cette fois c’est le rôle des médias, et notamment WALF TV, dans la diffusion de cette sortie qui est pointée du doigt par le Syndicat Des Professionnels de l’Information et de la Communication et le Conseil pour l’Observation des Règles d’Éthique et de Déontologie (CORED) dans les médias et le Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA).

Le SYNPICS note , pour ce qui concerne les médias, "un cas de récidive dans le non-respect du cadre légal". "Le Code de la Presse interdit clairement à un journaliste ou à un média, de se faire relais de tout type de propos, à même de troubler gravement l’ordre public en promouvant la Haine", souligne le SYNPICS, dans un communiqué.

Poursuivant, le SYNPICS invite les journalistes à faire preuve de responsabilité : "Les Médias Sénégalais, surtout ceux managés par des professionnels ont des obligations vis-à-vis de la stabilité du pays. Des propos d’une violence inouïe et qui tendent à inciter à la haine, à la stigmatisation d’un groupe de personnes, d’une communauté ethnique, confessionnelle, ne doivent en aucune manière être relayés par les médias. Il est cependant malheureux de constater que souvent, des propos du même genre, tenus par des responsables politiques, sont béatement diffusés par des médias et/ou repris par d’autres. Se faisant, ces médias ne semblent dans ces cas de figure poursuivre qu’un seul but : augmenter ou consolider une audience, aux fins d’en tirer des subsides".

Caractère discriminatoire

De son côté le Cored observe que la "diffusion par la chaîne Walf Tv constitue, par ailleurs, une violation flagrante des dispositions de l’article 18 du Code de la presse qui stipule : « Le journaliste et le technicien des médias doivent respecter la dignité humaine, éviter toute allusion par le texte, l’image et le son, à l’appartenance ethnique ou nationale d’une personne, à
sa religion, à son sexe, à son orientation sexuelle, ainsi qu’à toute maladie ou handicap d’ordre physique ou mentale qui aurait un caractère discriminatoire et/ou stigmatisant ».

Quant au Conseil National de Régulation de l’Audiovisuel (CNRA), il informe qu’un courrier "a été adressé à WALF TV ce 29 novembre 2021, au titre de mise en garde pour faire observer au destinataire que :n’incident est d’autant plus grave et inacceptable, qu’il est noté dans le cadre d’une émission qui a fait l’objet d’un enregistrement préalable ; les condamnations et autres désapprobations de la présentatrice de l’émission, dans le sens de recadrer l’invité, n’enlèvent rien à la faute de WALF TV".

AN

29 novembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article