image

LE SYSTÈME SANITAIRE EN QUESTION

image

Le système de santé au Sénégal est sur la sellette. Alors que les syndicats And Geusseum et F2s sont en mouvement d’humeur, l’hôpital Aristide le Dantec annonce l’interruption des activités de soins. A cela, s’ajoute la mort de la parturiente Astou Sokhna à Louga qui continue de susciter des réactions.

Le système sanitaire est dans tous ses états. L’Alliance des syndicats autonomes de la santé (Asas) And Geusseum est en grève pour exiger l’ouverture de négociations sérieuses par le gouvernement sur le système de rémunération. Il y’a aussi la mort de Astou Sokhna à l’hôpital Amadou Sakhir Mbaye de Louga qui alimente encore les débats. Et comme si cela ne suffisait pas, l’hôpital Aristide Le Dantec a décidé d’interrompre les activités de soins.

En effet, la Commission médicale d’établissement (Cme) va faire face à la presse ce mercredi, dans l’enceinte de l’hôpital. En déclinant les raisons de cette activité, la Cme explique que devant la dégradation des conditions de prise en charge des malades mettant en danger leur vie, la Commission médicale d’établissement (Cme) de l’hôpital Aristide Le Dantec a décidé d’informer l’opinion publique et les médias, de la nécessité d’interrompre très prochainement les activités de soins.

A cette rencontre seront représentés : le service d’hématologie, le service de cancérologie, le service de cardiologie et la chirurgie générale.
Pour sa part, la F2S a décidé de poursuivre son mouvement d’humeur en dépit de la menace de ponction de salaire des agents grévistes. Une décision consignée dans une circulaire signée par le ministre de la Santé et de l’Action sociale. Cheikh Seck prévient que « cette mesure ne les fera pas reculer ».

Ainsi, ce syndicat observe les 13 et 14 avril une grève générale. And Geusseum déroule ainsi son troisième plan d’action. En dépit des urgences, aucun autre soin n’est donné dans les structures sanitaires qui regroupent des agents affiliés à cette cohorte syndicale.

Pour rappel, le Sénégal, à l’image de la communauté internationale, a célébré, le 7 avril dernier, la journée mondiale de la santé avec comme thème « notre planète, notre santé ». Dans ce tableau sombre, seule la réception des scanners de Kolda et de Ziguinchor, réceptionnés le week-end dernier, est à saluer.

Suzanne SY

13 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article