image

LE TOGO JOUE LE ROLE DE MÉDIATEUR

image

Le Togo accepte d’aider le Mali à régler son différend avec la Côte d’Ivoire, autour des 49 militaires ivoiriens détenus à Bamako. Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, s’est rendu ce lundi 18 juillet dans la capitale malienne pour être reçu par le président de la transition malienne et échanger sur la situation.

Après cette visite, M. Dussey confirme, à travers un tweet, que « le Président F. Gnassingbé a accepté la proposition faite par les autorités maliennes de conduire la facilitation entre le Mali et la Côte d’Ivoire en vue de la libération des 49 militaires ivoiriens détenus à Bamako. »
De son coté, le président de la transition malienne, Assimi Goïta, s’est dit « ouvert à un dialogue et disposé à œuvrer, conformément à l’esprit de fraternité et d’excellentes relations entre le Mali et la Côte d’ivoire, à un dénouement heureux de cette situation ».

Par ailleurs, dans un communiqué conjoint, il se réjoui de « l’accompagnement fraternel et sans relâche du Togo » et salue « l’engagement personnel du président Faure Gnassingbé pour la réussite de la transition et le retour à l’ordre constitutionnel au Mali. » Robert Dussey s’est également entretenu avec son homologue malien, Abdoulaye Diop qui réitère « l’attachement du Mali à la consolidation des relations de bon voisinage et à l’intégration sous-régionale et africaine. »

En attendant la suite des négociations, les 49 militaires ivoiriens sont détenus dans la capitale malienne. Arrêtés le 10 juillet à l’aéroport de Bamako, ils sont accusés par les autorités de la transition d’être des « mercenaires ». Des interpellations que trouvent « injustes » les autorités ivoiriennes qui demandent leur « libération sans délai ».

Serigne Moustapha GUÈYE (Stagiaire)

19 juillet 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article