image

LE TRIBUNAL SÉVIT À MBOUR

image

Malgré la lourdeur de la peine pour les faits de vol de bétail, ce phénomène persiste. À la barre du Tribunal de grande instance de Mbour, il y avait encore une affaire de vol de 14 moutons.

Le prévenu Coly Séne est accusé de vol de 14 moutons appartenant à Amar Kébé. Les faits remontent au 1er août dernier. Le plaignant remarque la disparition de ses moutons la veille, la nuit. Il organise alors, très tôt, une expédition pour aller à la recherche des ovins. Les traces des pneus mènent directement chez le prévenu. Une fois sur les lieux, les poursuivants ont trouvé un cheval haletant pour avoir couru toute la nuit. Puis dans une chambre inoccupée, se trouvaient les 14 moutons de Amar Kèbé. Le prévenu a nié les faits qui lui sont reprochés. « Le jour des faits, j’étais à Dakar, je n’ai pas volé de moutons. L’année dernière, j’étais encore cité dans un complot de ce genre. Des gens malintentionnés avaient introduit du bétail chez moi pour me nuire », a-t-il répété.

Le récidiviste perdu par les pneus de sa charrette

Pour le parquet, il ne fait aucun doute que le prévenu qui est récidiviste est coupable des faits qui lui sont reprochés. « La loi sur le vol de bétail a élevé la peine sur ce délit. En dépit de cette mesure, le phénomène persiste. Le prévenu est un récidiviste. Il a une fois été condamné à trois ans ferme pour vol de bétail. Pour cette affaire, il a conduit nuitamment les moutons de Amar jusque chez lui. Les pneus de sa charrette que tirait son cheval ont mené directement chez lui. Je requiers une peine de deux ans ferme », a dit le parquet. « Seule la partie civile a déclaré avoir vu mon client fuir. Il y a des doutes sur cette affaire car il n’était pas sur les lieux. C’est pourquoi j’estime que la peine de deux ans requise par le parquet est excessive. Mon client est un soutien de famille qui vit avec une vieille maman. Je plaide la relaxe au bénéfice du doute », a plaidé Me Sène, l’avocat de la défense. Le prévenu a été condamné à deux ans de prison ferme.

Aboubakry KANE

1er novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article