LE VICE-ROI D’OUSSOUYE DÉNONCE CEUX QUI VIVENT DE LA CRISE CASAMANÇAISE

news-details
DIALOGUE NATIONAL

Le Premier vice-roi d’Oussouye Aris Diédhiou n’a pas fait dans la langue de bois, ce mardi lors de l’ouverture du dialogue national, pour dénoncer ceux qui vivent de la crise casamançaise. Selon lui, il y a des individus, sans aucune représentativité, qui soutiennent partout qu’ils peuvent régler le conflit de la Casamance. « Ils demandent de l’argent aux autorités en soutenant qu’ils vont régler le conflit. Or, c’est archi faux. Une fois en Casamance, ils vont se loger dans les hôtels. À leur retour à Dakar, ils diront on a fait ceci, on a fait cela or, ils n’ont rien fait », a dénoncé le représentant du roi d’Oussouye.

Aris Diédhiou a également raconté le calvaire de leur délégation avant de rallier sur Dakar pour participer au dialogue. « L’invitation nous est venue tardivement et le ministre de l’intérieur a insisté pour qu’on prenne part à ce rendez-vous. Mais, nous avons rencontré d’énormes difficultés avant de venir. On n’avait pas d’essence pour venir. N’eut été le gouverneur qui nous a dépannés, on ne serait pas là. On est arrivé à Dakar vers 3h du matin », a narré le vice-roi d’Oussouye qui demande au président de la République de penser souvent à eux.

Vous pouvez réagir à cet article