LE VIGILE DE WALLY SECK RISQUE LA PRISON POUR COUPS ET BLESSURES

news-details
JUSTICE

Le vigile de Wally Seck, Serigne Saliou Diallo, est dans de beaux draps. Il a été jugé hier pour coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de dix jours et destruction de biens appartenant au nommé Mayoro Gueye. Selon le plaignant, l’accusant de l’avoir violenté, les faits remontent au mois de ramadan dernier, envoyé par sa grande-sœur, il s’était rendu à Ouest-Foire pour remettre une commission. Il aurait payé cash, dit-il, le fait de s’être arrêté devant chez le fils de Thione Seck, le temps de contacter le destinataire du colis.

"J’avais la tête et le visage ensanglantés. Lors de la bagarre, j’ai perdu 150 000 F CFA que je détenais par devers moi. Mon portable a aussi été cassé", a narré la victime, enfonçant son bourreau.

En face, le vigile conteste, arguant que Gueye l’a injurié lorsqu’il l’a sommé de se déplacer. Avant de justifier son acte par des ordres reçus de Wally Seck.

Diallo, qui risque quinze jours de prison, sera fixé sur son sort demain vendredi, 13 août.

Vous pouvez réagir à cet article