« LE VIRUS SERA LÀ POUR UNE DÉCENNIE »

news-details
LR DU TEMPS

La 3e vague de la pandémie de Covid-19 a fini d’angoisser les Sénégalais. Avec son variant Delta, la psychose et l’inquiétude règnent chez les populations qui voient depuis quelques temps la courbe des nouvelles contaminations et des cas graves monter en puissance. Mais pour le Sociologue, Seydina Omar Bâ, il ne faudrait surtout pas céder à la panique. Parce que, a-t-il estimé, ce virus sera là pendant au moins dix ans.

« Dès le départ, il fallait commercer à vivre avec. Un virus, on vit avec, dès qu’on en a pris connaissance, parce qu’il a des moyens de se muter, dès qu’on l’attaque. Il fallait s’y préparer », a-t-il fait savoir à l’émission Lr du Temps, sur iradio (90.3), dont il était l’un des invités, ce dimanche. Pour lui, les autorités sanitaires devaient s’attendre à cette mutation qui a engendré le variant Delta.

Spécialiste en Santé publique et Épidémiologiste, Sylla Thiam, son co- débatteur, estime qu’il ne faudrait surtout pas écarter cette thèse de la présence du virus pendant encore une décennie. Il souligne que le coronavirus est très complexe. Toutefois, il appelle à relativiser sur les effets dévastateurs du virant Delta. « On peut dire que c’est beaucoup plus contagieux. Mais en termes de proportion, sa mortalité est jusque-là moins importante que lors des deux premières vagues. On a eu plus de nouveaux cas, par conséquence on va avoir beaucoup de cas graves. C’est tout à fait normal ».

Et par rapport à la nouvelle tendance du variant Delta qui s’attaque aux jeunes, M. Thiam estime que c’est logique. Pour lui, le Sénégal est majoritairement composé de population jeune. Ce qui veut dire qu’avec la vitesse de contamination du variant Delta, les jeunes seront forcément touchés. Et de la même manière que son co débatteur, Sylla Thiam appelle les Sénégalais à ne pas avoir une psychose. « Si on panique, on perd le combat », a-t-il déclaré.

Vous pouvez réagir à cet article