« LES AGENTS DE LA DTS JOUAIENT DU BABI FOOT DEVANT CHEZ MOI »

news-details
Barthélémy Dias

Barthélémy Dias dénonce la filature dont il serait victime de la part d’agents de Direction de la surveillance du territoire (Dts). Sur le plateau du Jury du dimanche, ce 12 septembre, le maire de Mermoz Sacré Cœur est largement revenu sur cet épisode. Sans faire dans la langue de bois, il accuse le pourvoir de vouloir ’’l’intimider’’.

« C’est seulement désolant de constater qu’aujourd’hui un pouvoir s’acharne sur des opposants. En quittant chez moi, j’ai assisté à une scène assez particulière, parce que j’ai vu des agents de la Dts en train de jouer du Babi Foot devant chez moi. C’est-à-dire qu’eux mêmes qui sont mandatés pour surveiller Barthélémy Dias ont choisi d’aller jouer au baby foot. Ils s’amusaient, parce qu’il n’y a rien d’important, rien d’urgence, rien de grave. C’est de l’intimidation qui ne passera pas », a-t-il déclaré.

Pour lui, cette intimidation du pouvoir a débuté depuis quelques mois au sein de sa mairie. Parce que, a-t-il indiqué, les corps de contrôle, la Cour des Comptes et l’Armp, lui ont été envoyés en l’espace d’un mois. « C’est une gestion publique. Ce n’est pas gênant. Mais le moment choisi est malheureusement suspicieux. Quand vous avez pratiqué ce régime, avec ce qu’ils appellent la reddition des comptes qui, en réalité, est un règlement de compte masqué, vous avez de quoi vous mettre sous vos gardes », a-t-il fait savoir.

Vous pouvez réagir à cet article