image

LES ASSOCIATIONS CHERCHENT DÉSESPEREMENT AGRÉMENT AU SÉNÉGAL

image

Le 15 mars est la journée mondiale des droits des consommateurs, initiée par l’association internationale des consommateurs en 1983. Cette association à but non lucratif a été créée afin de défendre les acheteurs sur différents aspects : l’accès à des produits de qualité à prix raisonnable, la lutte contre la fraude et la contrefaçon, l’amélioration de la transparence (conditions contractuelles, ingrédients des produits d’hygiène ou alimentaires, chaîne de production ou de fabrication).

Au Sénégal, « 2022, année de consolidation du Code de la consommation », selon le thème retenu par l’Association sénégalaise de défense des consommateurs (Sos consommateurs). Dans un communiqué reçu à Emedia, son président, Me Massokhna Kane rappelle que « 2021 était l’année de la promulgation du Code de la consommation », décrivant « l’aboutissement de plusieurs décennies de lutte des associations de consommateurs, actrices clés de l’écosystème économique, en leur permettant d’ester en justice, par l’action collective . »

Cependant, « depuis sa mise en application, le ministre du Commerce refuse de donner aux associations de consommateurs, l’agrément devant leur permettre d’exercer l’action collective, au motif que celles-ci doivent être régies par des statuts-types qu’elle n’a même pas encore élaborés ni approuvés, alors que cette disposition de la loi ne peut s’appliquer que pour l’avenir et ne peut rétroagir pour des associations qui sont régies par des statuts et qui fonctionnent légalement depuis des décennies », regrette Me Kane.

Die BA

15 mars 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article