LES AVEUX DE NDEYE DIAL, LA PRÉSUMÉE KIDNAPPEUSE

news-details
ENFANTS ENLEVÉS A PIKINE

Déférée, hier vendredi, 28 décembre 2018 au parquet du Palais de justice de Pikine/Guédiawaye après sa garde-à-vue, Ndèye Dial, 33 ans, poursuivie pour enlèvement d’enfants suivi de vol, a nié à moitié les faits. « Je reconnais avoir conduit les enfants jusqu’à un endroit assez éloigné pour commettre mon forfait qui consistait à voler les bijoux en or que portaient l’une d’elles », a-t-elle déclaré, soutenant qu’elle « n’avait aucune intention de les enlever. » Ce, lors de son audition par les éléments du commissariat d’arrondissement de Pikine, avant que la mise en cause ne soit présentée au Procureur.

La commerçante, habitant le quartier Rue 10 de Pikine, dit avoir croisé quatre fillettes le jeudi dernier vers les coups de midi, dont un bébé de quatorze mois, S. T, portée par une autre fillette. Et, elle a tenté de fuir après avoir commis son forfait dans une maison en construction où elle avait réussi à isoler les enfants. C’est en ce moment que les cris de ses victimes ont ameuté le voisinage. Elle sera rattrapée puis conduite à la police.

« Je n’étais pas accompagnée d’une voiture 4X4. Je vous répète que je ne voulais pas enlever ces enfants », insiste-t-elle. Mais sa version est battue en brèche par un témoin. Ce dernier qui a fait l’objet d’une audition, indique « qu’il était en train de jouer au football lorsqu’il a entendu crier : ’’Au voleuse !’’. » Il est parvenu, poursuit-il, à l’arrêter : « La foule, hostile, voulait sa mort. C’est sur ces entrefaites, qu’est arrivée l’une des mamans des enfants. Elle a demandé où se trouvaient les fillettes. Ndeye Dial lui a indiqué l’endroit. De ce fait, toute la foule s’est dirigée vers ce lieu. » C’est de là, jure le témoin, « au moment où nous interpellions la dame, nous avons aperçu un voiture 4X4 de type Range Rover. Malheureusement, on n’a pas pu relever la plaque d’immatriculation car le chauffeur est parvenu à fuir. »

Vous pouvez réagir à cet article