LES AVOCATS DE GUY MARIUS ANNONCENT UNE PLAINTE CONTRE L’ÉTAT DEVANT LA CEDEAO ET L’ONU

news-details
Détention arbitraire

Les avocats de l’activiste Guy Marius Sagna n’ont pas encore enterré la hache de la guerre. Malgré la liberté provisoire accordée à leur client après 30 jours de détention de provisoire à la maison d’arrêt de Rebeuss, ils annoncent une plainte contre l’Etat du Sénégal.

Les avocats de Guy Marius comptent internationaliser le combat en attaquant l’Etat devant la Cour de justice de la Cedeao et le groupe de travail des Nations-unies. C’est Me Moussa Sarr qui a fait l’annonce, ce lundi, à l’occasion de la conférence de presse organisée par le collectif « Libérez Guy Marius Sagna, Sunu Pétrole, Sunu Gaz ». « La liberté provisoire n’est qu’une victoire d’étape. Le plus important, c’est la victoire finale. Le pool des avocats est soulagé pour cette liberté provisoire, mais nous allons continuer le combat judiciaire en utilisant toutes les ressources que nous donne la justice sur le plan international, sur le plan régional. Toutes les procédures vont se poursuivre pour un non-lieu total », a déclaré Me Moussa Sarr. Avant d’ajouter : « Nous allons saisir la Cour de justice de la Cedeao et le Groupe de travail des Nations Unies pour dénoncer la détention arbitraire dont il a été victime ».
Dans le même sillage, Me Moussa Sarr précise que cette liberté provisoire accordée à son client ne peut en rien réduire son engagement citoyen. Il n’y a aucune contrainte qui puisse l’empêcher de poursuivre son engagement citoyen. Selon l’avocat, le seul point que son client ne peut pas aborder c’est sur la procédure. « Il ne peut aucunement se prononcer sur la procédure car, l’affaire est toujours pendante devant la justice. Mais, il est un citoyen qui bénéficie de l’ensemble de ses droits et libertés. Il a le droit de continuer son engagement citoyen en respectant le cadre légal et réglementaire », dit-il.

Vous pouvez réagir à cet article