LES AVOCATS DE GUY MARIUS EXIGENT UNE LIBÉRATION D’OFFICE

news-details
ARRESTATION ARBITRAIRE

Placé sous mandat de dépôt pour fausse alerte, Guy Marius Sagna croupit depuis le 15 juillet dernier à la maison d’arrêt de Rebeuss. Ses avocats, qui dénoncent son arrestation « arbitraire », sont montés au créneau pour plaider la libération d’office de l’activiste.

Ils ont, tenu, ce vendredi, une conférence de presse pour formuler cette requête. Selon eux, une demande de mise en liberté d’office peut être introduite pour quelqu’un qui est « détenu arbitrairement ». « Nous avons décidé ensemble, solidairement, de déposer cette demande. Ils se rendront compte qu’ils se sont trompés et ils pourront le libérer », a déclaré Me Amadou Aly Kane. Son confrère Me Moussa Sarr a abondé dans le même sens. Pour lui, l’arrestation de Guy Marius Sagna ne repose sur aucun fondement légal. « Le mouvement Frapp a fait une analyse sur une situation bien déterminée et notre constitution, dans son article 8, garantit la liberté d’opinion, qui est d’ailleurs un droit fondamental. Les citoyens ont le droit de donner leur point de vue sur toutes les questions », a déclaré Me Moussa Sarr avant de dénoncer le type de procédure enclenchée contre son client. Poursuivant, l’avocat s’étonne que l’affaire soit confiée au juge d’instruction dans la mesure où c’est un délit et il est flagrant. Ainsi, il estime que leur client devrait être jugé deux jours après son placement sous mandat de dépôt d’autant qu’ils n’ont pas besoin d’éléments supplémentaires.

Vous pouvez réagir à cet article