LES AVOCATS DE KARIM DÉNONCENT UN DÉTOURNEMENT DE PROCÉDURE ET ACCUSENT ALY NGOUILLE NDIAYE

news-details
SAISIE D’INTERPOL

Les avocats de Karim Wade contre-attaquent. Après la note des autorités sénégalaises demandant à Interpol la diffusion d’une « note bleue » à l’encontre de Karim Wade, les conseils de l’ancien ministre, ont, à leur tour écrit à Interpol. Dans la note reçue à Emedia.sn, les avocats de Karim Wade dénoncent un « détournement de procédure ».
À les en croire, la note bleue, dont l’objectif est de localiser ou d’identifier présentant un intérêt au regard d’une enquête criminelle, est dénudé de « tout fondement pertinent » et répond « exclusivement à des considérations politiques ».
« La notice bleue a été introduite a l’initiative du ministre de l’Intérieur, haut responsable du parti au pouvoir du chef de l’Etat sortant, M. Aly Ngouille Ndiaye, avec le concours du directeur de la police judiciaire, placé sons son autorité et représentant d’INTERPOL au Sénégal, M. Seydou Bocar Yague. Elle ne repose sur aucune base sérieuse. Il s’agit d’un détournement de procédure, d’une tentative scandaleuse d’instrumentalisation de l’Organisation », soulignent les avocats. Qui précisent que « M. (Karim) Wade ne fait l’objet d’aucune enquête criminelle en cours au Sénégal, ni d’aucune poursuite de la part de l’Etat du Sénégal ou d’un autre pays pour fraude contre l’Etat ou pour blanchiment d’argent. Ce prétexte n’est qu’une manoeuvre malhonnête, une grave manipulation des autorités sénégalaises, qui viennent s’ajouter aux nombreuses violations des droits de I’homme dont M. Wade est victime depuis 7 ans de la part du régime du Chef de l’Etat, M. Macky Sall. »

Vous pouvez réagir à cet article