image

LES BONS POINTS D’UN PROTOCOLE D’ACCORD

image

Pour soutenir le développement du secteur entrepreneurial sénégalais et consolider l’appui aux Tpe et Pme, le Gouvernement du Sénégal et l’Agence française de développement (Afd) viennent de signer un protocole d’accord. Selon un communiqué parvenu à la rédaction de Bès Bi, c’est Amadou Hott, ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, et Bertrand Walcknaer, Directeur général adjoint de l’Afd, qui ont procédé, mardi 7 décembre 2021, à la signature dudit protocole d’accord. La cérémonie s’est déroulée dans les locaux du ministère de l’Économie, du Plan et de la Coopération, en présence de Philippe Lalliot, Ambassadeur de France au Sénégal, Alexandre Pointier, Directeur de l’Afd à Dakar, Thérèse Faye Diouf, Administrateur Général du Fongip et Bamba Fall, Secrétaire Général de la Der/Fj, etc.

A travers ce protocole, note la même source, l’Afd s’engage à accompagner les réflexions et soutenir les réformes entreprises par les autorités sénégalaises pour dynamiser l’entrepreneuriat et les Tpe/Pme, en mettant à disposition des outils d’assistance technique ainsi que des financements pouvant aller jusqu’à 100 millions d’euros, soit 65 396 169 450 FCFA sur trois (3) ans. Une façon pour la France de confirmer ainsi son implication dans le soutien à l’emploi et au secteur privé, à la suite de précédents appuis au bénéfice de nombreuses structures sénégalaises comme la Délégation générale à l’entreprenariat rapide des femmes et des jeunes (Der/Fj), le Bureau de mise à niveau (Bmn), l’Agence de développement et d’encadrement des petites et moyennes entreprises (Adepme), la Banque agricole, etc., explique le texte.

Pour le ministre Hott, « ce protocole d’accord permettra d’accompagner les réflexions en cours et de soutenir les réformes entreprises par le Gouvernement en vue de maximiser le potentiel et les dynamiques de support à l’entrepreneuriat, notamment en direction des Très petites et moyennes entreprises (Tpme) ».

Il note, également, « avec satisfaction que ce protocole pose les jalons d’une opérationnalisation de l’initiative ‘’Choose Africa’’ en ouvrant la possibilité de cofinancements entre Proparco et des institutions financières sénégalaises ». Ainsi, par la voix du ministre de l’Economie, du plan et de la coopération, le gouvernement sénégalais « magnifie cet accompagnement de l’Afd permettant le lancement d’une étude de diagnostic sur les institutions financières actives aujourd’hui dans le financement des Tpme ainsi que sur la faisabilité technique de la réforme ». Cela permettra également, toujours à en croire M. Hott, d’identifier les grandes étapes et les conditions de mise en œuvre opérationnelle de cette réforme.

Mandiaye THIOBANE

8 décembre 2021


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article