image

LES BOUCLIERS DE CHEIKH OUMAR ANNE AVERTISSENT SES CONTEMPTEURS

image

Cheikh Oumar Anne a été nommé ministre de l’Éducation nationale dans le gouvernement dirigé par le Premier ministre Amadou Ba. Cette nomination a suscité des attaques tous azimuts. C’est ainsi que ses boucliers ont sorti un communiqué pour défendre le désormais ex ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’Innovation. À les croire, leur mentor va encore relever les défis comme il a eu à le faire partout où il est passé. « Nous, boucliers du ministre, ne doutons point qu’il va relever de fort belle manière le nouveau défi avec sa nomination à la tête du ministère de l’Éducation.

Que les contempteurs du ministre Cheikh Oumar Anne sachent qu’ils nous trouveront sur leur chemin. Ils ne peuvent freiner l’élan du maire de Ndioum réputé pour son efficacité. Les mensonges éhontés et les délations ne passeront pas », ont indiqué les boucliers. Selon eux, le ministre Cheikh Oumar Anne, « c’est l’homme des défis. Des défis toujours relevés. C’est l’homme des actes concrets. C’est le bâtisseur ».

La preuve, listent-ils, partout où il est passé, notamment à l’APROSI, au COUD et au ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, il a réussi sa mission avec brio. Son bilan à la tête du MESRI est plus que reluisant. Il a achevé les réformes, apaisé le climat social et construit des universités sous la direction du Président Macky Sall.

C’est sous son magistère que des réalisations concrètes ont été faites au niveau de l’Enseignement supérieur. Sur le plan pédagogique, Cheikh Oumar Anne a frappé un grand coup avec la réussite de l’opération consistant à orienter tous les bacheliers dans les Universités publiques, permettant à l’Etat d’économiser plus de 15 milliards. Cette opération d’envergure a été accompagnée par des programmes d’extension des Universités publiques.

Mais également par la construction et l’équipement de 100 laboratoires scientifiques, la réception de plusieurs Espaces numériques ouverts (ENO), la mise à disposition des Universités et établissements publics d’enseignement supérieur, de 200 enseignants, les recrutements au sein des Universités et la création de 200 postes d’attachés temporaires d’enseignement et de recherche, la construction et l’équipement de 200 nouveaux bureaux pour les enseignants dans les Universités. Autre fait marquant, c’est le fait que tous les travaux qui étaient à l’arrêt depuis 2014 aient été repris à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et à l’Université de Thiès. Les Universités Amadou MaKhtar Mbow et Sine-Saloum El hadji Ibrahima Niasse seront bientôt réceptionnées.

Le communiqué a également signalé le renforcement de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS) et les démarrages effectifs dans les Instituts supérieurs d’enseignement professionnels (ISEP). Des réalisations d’envergure ont été aussi réalisées dans les Universités de Dakar et de Ziguinchor. En outre, des mesures ont été prises pour l’amélioration des conditions d’existence et de travail de toutes les composantes de la Communauté universitaire. La pacification de l’espace universitaire fait partie des performances réalisées par Cheikh Oumar Anne, notamment grâce à une démarche inclusive saluée par tous les acteurs.

« Pour la première fois, on parle d’un bilan au niveau du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. D’ailleurs, Cheikh Oumar Anne a reçu les honneurs du chef de l’État lors de l’audience que ce dernier a accordée à la communauté universitaire.

Tous les Sénégalais de bonne foi peuvent attester du bond qualitatif noté dans le département de l’Enseignement supérieur avec les performances du ministre Cheikh Oumar Anne, sous l’impulsion du président de la République », renseignent encore les boucliers.

Cheikh Moussa SARR

20 septembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article