image

LES COMMERÇANTS DES ALLÉES DU CENTENAIRE IMPLORENT UN REPORT

image

Les commerçants établis aux Allées du centenaire ne souhaitent pas que la marche de Yewwi Askan wi se fasse. Parce qu’à chaque occasion, ils sont victimes de vols à l’arraché ou d’agression. Ils ont face à la presse hier pour implorer le report de la marche de l’opposition jusqu’après les fêtes de tabaski.

C’est sous ce rapport qu’Aissatou Sarr déclare : nous ne voulons que la paix. Les partis politiques et leurs militants ont leur carte d’électeur ils n’ont qu’à sanctionner le pouvoir en place s’ils le souhaitent. Parce que pour nous les politiciens ne sont là que pour leurs intérêts opposition comme pouvoir ».

Meurtrie par cette situation qui ne demeure pas sans conséquence, la commerçante revient sur sa mésaventure conséquence de la dernière manifestation. Elle confie : « lors de la dernière manifestation, j’ai été victime de vol à l’arraché. C’est l’argent qui devait servir à acheter de la marchandise qui m’a été volé par une bande d’agresseurs me l’ont arraché ». Parce ce qu’il faut savoir : « à chaque fois qu’il y a manifestation, il y a des agresseurs et des voleurs qui infiltrent les rangs afin de commettre leurs forfaits », a t-elle défendu.

Massamba Ndiaye, porte-parole du jour s’inscrivant sur cette même lancée soutient : « chaque citoyen a le droit de faire une marche mais nous estimons que ce n’est pas le bon moment. Nous qui sommes à Colobane et à centenaire, nous sommes les plus impactés de ces manifestations. Et nous n’avons que notre commerce pour soutenir notre famille. Malheureusement nous ne pouvons que donner notre point de vue et partager notre position. A chaque fois qu’il y a manifestation, nous sommes incapables de travailler. Parce qu’on sait quand est ce que la manifestation va commencer mais où ce qu’elle va prendre fin nous l’ignorons ».

Assez d’éléments qui ont poussé Poulo Ba pour plaider le report des manifestations . « Nous souhaitons que la marche soit reportée jusqu’après les fêtes. Parce que nous n’avons que les fêtes pour faire de bonnes affaires. Les ventes marchent en cette période que ce soit les commerçants de tissus, d’articles de femmes que ceux qui vendent les moutons ».

Suzanne SY

29 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article