LES COMMERÇANTS TRÈS EXPOSÉS AU DANGER DES CAS COMMUNAUTAIRES

news-details
Alerte du ministre de la Santé

A Louga, Touba, Thiès où Dakar, les commerçants sont les plus exposés aux cas issus de la transmission communautaire. C’est le constat fait par les services du ministère de la Santé et de l’Action sociale, a alerté le ministre Abdoulaye Diouf Sarr, en faisant le point aujourd’hui.

À titre illustratif, quatre des cinq cas communautaires du bilan de ce jour, sont des commerçants. C’est le cas notamment du cas diagnostiqué à Pout, qui est une vendeuse de légumes, qui faisait la navette entre le marché Castor à Dakar et son village, Diender, dans la région de Thiès, à une quinzaine de kilomètres de Pout où elle a été testée positive.

Une situation alarmante qui a poussé le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr à insister sur les mesures préventives, notamment le port de masque dans les endroits publics tels que les marchés. « Les commerçants font partie des personnes les plus exposées. C’est pourquoi, j’insiste sur le port systématique de masque dans les marchés et autres lieux publics, conformément à l’arrêté du ministère de l’Intérieur. »

En outre, Abdoulaye Diouf Sarr a aussi observé, pour s’en désoler, que les mesures d’interdiction du transport interurbain ne sont pas respectées. Un autre facteur qui ne favorise pas l’arrêt de la chaîne de transmission communautaire. « Les mesures d’interdiction et de déplacements interrogions ne sont pas rigoureusement respectées par certains Sénégalais. Cette attitude, au-delà d’exposer leur auteur à la maladie, favorise la propagation du virus », regrette le ministre.

Vous pouvez réagir à cet article