LES COMPLAINTES DE 133 CHEFS DE QUARTIER DE KEUR MASSAR

news-details
DÉCOUPAGE ADMINISTRATIF

Des délégués de quartier de Keur Massar sont en rogne. Ces derniers, au nombre de 133, s’inquiètent de leur sort depuis l’annonce du découpage administratif avec l’érection de leur localité en département.

Ils ont fait part de leurs difficultés notamment le non-paiement de leurs indemnités par la ville de Pikine, rapporte L’As. Ce, malgré les instructions du chef de l’Etat au cours d’une audience au palais de la république. Les chefs de quartiers exigent le paiement de leurs indemnités spéciales avant l’installation des délégations spéciales. Ils sollicitent également la révision des limites Sud du département. Ils souhaitent que le département soit délimité au sud par le chemin de fer ou l’autoroute à péage tout en évitant la division des quartiers entre deux communes, surtout les quartiers traditionnels.

Vous pouvez réagir à cet article