LES CONCESSIONNAIRES DU NETTOIEMENT REPRENNENT DU SERVICE

news-details
APRÈS VERSEMENT DE 2 MILLIARDS FCFA

Lundi et mardi derniers, une partie des concessionnaires du nettoiement était en arrêt de travail. Sur une vingtaine d’entreprises intervenant dans le nettoiement, le service était assuré par 30% au moment où les 70% n’arrivaient plus à suivre le rythme. Mais, le service a repris "normalement" ce jeudi 28 octobre, d’après les garanties données par le porte-parole du collectif des concessionnaires du nettoiement, Boubacar Diallo. "Nous traversons des difficultés pour lesquelles nous n’arrivions plus à assurer nos charges. Raison pour laquelle, après discussions entre concessionnaires, on a jugé nécessaire de laisser une partie continuer le travail. Parce qu’eux ils arrivaient à supporter. Par contre, d’autres qui n’avaient plus les moyens de suivre, ont tout simplement garé leur camion", a rappelé Diallo, interrogé par Emedia.

Un accord a été trouvé, lors de leur rencontre avec le coordonnateur de l’UCG, Mass Thiam. "La rencontre s’est très bien passée, a confié notre interlocuteur. On a eu à échanger sur beaucoup de choses. Séance tenante, ils nous avaient déjà assuré que deux milliards F CFA étaient déjà disponibles. Ces deux milliards correspondaient à 28% de la dette due. Après, on avait discuté avec nos fournisseurs, qui ont compris la situation, et ils ont accepté de continuer à nous accompagner. Raison pour laquelle on a repris le travail normalement. Certes, on reconnait qu’il y a des difficultés. Mais, après avoir échangé avec le coordonnateur, Mass Thiam, on a compris que, de leurs côtés aussi, ce n’était pas très facile. Donc, si vous voyez bien, on exigeait à peu près 80% des montants mais après, il nous a expliqué la situation. Et, nous avons compris qu’il est en train de travailler effectivement de remédier à cela. Il a aidé en cela par le ministre de tutelle, Abdoulaye Saydou Sow".

Selon eux, l’État leur doit plus de sept milliards F CFA.

Vous pouvez réagir à cet article