image

LES CONTOURS DE DEUX IMPORTANTS ACCORDS SIGNÉS

image

En marge des Assemblées annuelles de Bretton Woods à Washington, la ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération a signé deux importants accords de financement avec le Président de la Banque Islamique de Développement. Le premier, d’un montant de 27 millions d’euros, qui porte sur le projet de création d’une unité de fabrication de vaccins.

MADIBA, (qui signifie Manufacturing in Africa for Disease and Immunization and Building Autonomy), est un bel exemple de partenariat dans le domaine de la biotechnologie, selon un communiqué parvenu à Emedia.
Cet outils, note la même note, « participe à notre quête de souveraineté médicale et pharmaceutique en positionnant le Sénégal comme un fournisseur de vaccins grâce à l’expertise de l’Institut Pasteur de Dakar ».

À ce jour, poursuit le communiqué, « un total de 160 millions de dollars ont été mobilisés par l’État du Sénégal et auprès de ses partenaires, sur un objectif de 220 millions nécessaires pour réaliser le projet. MADIBA ambitionne de devenir un hub régional de production afin d’alimenter le continent qui ne produit que 1 pour cent de ses vaccins. Une façon de contribuer à l’atteinte de l’objectif de souveraineté pharmaceutique et médicale en Afrique ».

Le second accord, d’un montant de 2 millions de dollars, porte sur un projet de Cartographie de la Fertilité des Sols au Sénégal. Il aidera à mieux mesurer nos potentiels en matière de fertilité des sols et contribuera ainsi à renforcer notre quête de souveraineté alimentaire.

M.T

16 octobre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article