image

LES CONTOURS DE SON CONTRAT DE LÉGISLATURE

image

En perspective des élections législatives du 31 juillet prochain, le député Théodore Monteil, entouré de ses pairs, a présenté le contrat de législature de la coalition AAR Sénégal. Il s’agit, selon lui, d’une réforme en 14 points. On peut citer, entre autres, la redevabilité parlementaire, le système éducatif, les personnes vulnérables, la gouvernance foncière, l’efficacité parlementaire.

Parlant au nom de AAR Sénégal, Théodore Chérif Monteil affirme que leur coalition va demander à ce que l’Assemblée recrute assez d’assistants parlementaires pour aider les députés.
Avant de préciser que ces réformes permettront au peuple de mieux comprendre l’Assemblée nationale.

"C’est pourquoi nous allons mettre en place un suivi évaluation pour savoir si le député fait normalement son travail...", enchaîne t-il. Sans oublier la chaîne parlementaire qui va permettre au public d’avoir accès à ce qui se fait au sein de l’hémicycle.
Le coordonnateur Abdourahmane Diouf Sarr a fait connaître, auparavant, les ambitions de leur coalition. À l’en croire, celle-ci est la coalition de la rigueur. Pour preuve, souligne t-il, ils ont fait zéro faute lors des parrainages.
’’Si nous avions contourné la loi, comme les autres l’ont fait, nous aurions investi dans tous les départements’’, explique t-il. Et, comme pour jeter des pierres dans le jardin d’une certaine opposition, il soutient que "ceux qui incarnent l’opposition se trouvent en état de faiblesse. C’est pourquoi ils ont fini de faire dans l’injustice".
Dans tous les cas, conclut-il, "AAR veut une Assemblée nationale crédible".

Elhadji Fodé SARR

9 juin 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article