image

« LES DAARAS DOIVENT CONTINUER À ÊTRE DES REMPARTS CONTRE L’EXTRÊMISME »

image

Le président de la République, Macky Sall, a rencontré, ce lundi, la communauté des daaras au Cicad. Une occasion saisie par le chef de l’Etat pour réitérer, une fois de plus, toute l’importance qu’il accorde à l’inclusion et à la justice sociales, pour que toutes les forces vives de la nation participent au processus de développement national et en bénéficient, conformément à sa « vision du Sénégal de tous, et du Sénégal pour tous ». Parce que, dit-il, « s’occuper de nos daara et de nos diplômés en langue arabe, s’inscrit pleinement dans l’Axe II du Plan Sénégal Emergent dédié au capital humain, dont l’éducation et la formation constituent deux composantes majeures ». Il a indiqué que pour un pays musulman à 95%, il est important de veiller à la bonne prise en charge de nos daara, outils d’éducation spirituelle depuis l’entrée de l’islam dans notre pays il y a plusieurs siècles.

Dans son discours, il a rappelé que le daara professe la Parole de Dieu, en même temps qu’il inculque l’humilité et l’humanité qui demandent à chacun d’oublier son égo pour cultiver l’altruisme et la fraternité humaine. « (…) Nous en avons grandement besoin, en ces temps troubles où nos valeurs de culture et de civilisation sont percutées et malmenées par les servitudes matérielles, l’imposture, le m’as-tu vu, les égos surdimensionnés et le besoin flatteur de paraitre. En venant à cette rencontre historique, je souhaite, qu’ensemble, nous poursuivions le legs des anciens pour que les daara, alliant tradition et modernité, jouent pleinement leur rôle dans la société, et continuent d’être des remparts contre l’extrémisme.
Du reste, les performances de nos jeunes filles et garçons dans les compétitions internationales de la Oummah islamique, doivent davantage nous motiver dans notre engagement au service de nos daara », a-t-il déclaré.

Macky institut un Prix du Président de la République pour le Récital du Saint Coran

S’agissant des consécrations de Ndombor SENE, en 2016 en Malaisie ; Mouhamed Moudjtaba DIALLO et Sokhna Mame Diarra NGOM, en 2017 en Malaisie ;
Sokhna Maïmouna LO, en 2018 à Dubaï ; Mouhamed Mahi TOURE, en 2021 au Maroc. Et récemment, Sokhna Ndatté CISSE, lauréate du Premier Prix du récital du Saint Coran en octobre dernier à Dubaï, le président de la République a dit que pour créer une émulation au plan national et aider à une préparation optimale de nos candidats et candidates, « je suis heureux d’annoncer l’institution d’un Prix du Président de la République pour le Récital du Saint Coran. En outre, je reste déterminé à poursuivre la modernisation des daara, afin qu’ils puissent s’adapter aux réalités de leur temps en gardant leur vocation traditionnelle d’éducation et de formation », estime-t-il.

Enfin, il a rappelé les réalisations faites par le gouvernement depuis 2012 dans le secteur des daara avec la mise en place des projets et programmes spécifiques d’envergure nationale au bénéfice de 1357 daara, pour un investissement total de plus de 25 milliards FCFA. En outre, selon toujours le président de la République, l’État travaille à la mise en œuvre de mesures relatives à la finalisation du cadre juridique et réglementaire des daara ; au développement des offres de formation qualifiante pour les sortants desdaara ; et à la prise en compte des daara dans les filets de protection sociale tels que la CMU et les Bourses de sécurité familiale.

Cheikh Moussa SARR
Abdoulaye Sylla (Photo)

28 novembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article