image

LES DATTES INONDENT LE MARCHÉ

image

Essentielle pour la rupture du jeûne, la datte est bien présente sur le marché. Diverses variétés de ce fruit béni par le Prophète (Psl), pour ses vertus, sont proposées à la clientèle et à des prix variés, selon les goûts et les bourses.

En ce début du mois béni de ramadan, le marché est bien pourvu en dattes. Au marché, dans les boutiques comme dans les grandes surfaces et même à chaque coin de rue, des dattes fraiches, sèches ou moelleuses, les trois variétés les plus prisées par la clientèle, sont présentées au client. Un fruit très consommé à l’heure de la rupture du jeûne.

Ces dattes qui proviennent d’Algérie et d’Irak, d’Iran ou encore de Dubaï, là où les dattes sèches proviennent du Mali, sont vendues en gros, demi gros et détails, et sont financièrement à la portée de tous. Au marché Tilène par exemple, différentes variétés sont présentes dans les étals. Les prix sont variés.

Il y a des sachets allant de 100 francs à 1 000 francs. Pour les dattes sèches qui sont le plus présentes au marché Tilène, le kilogramme varie entre 1200 et 1300 francs. Ici, les dattes exposées dans de gros paniers proviennent soit du Mali, soit du Maroc. Pour les dattes moelleuses qui sont importées des Émirats Arabes Unis, il y a les petites et les moyennes barquettes qui se vendent respectivement à 500 francs ou à 1000 francs.

Dans les grandes surfaces comme Auchan, les dattes sont en promo. D’ailleurs, à chaque coin de rue, il y a des affiches expliquant que la datte moelleuse Dégel Nour est à 690 francs, les 400 grammes. Des vendeurs approchés au marché Tilène comme à Ouakam, sont unanimes à dire que le ramadan est leur période de traite, car leurs bénéfices atteignent le double à chaque mois béni du ramadan. Certains vendeurs disséminés de part et d’autre de la capitale, comme les marchands ambulants y trouvent également leurs comptes avec des dattes empaquetées dans des barquettes et vendues soit à 500 ou à 1 000 francs.

Ndèye Anna NDIAYE

13 avril 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article