LES DÉFIS DE LA SÉNÉGALAISE NAYÉ BATHILY À LA BANQUE MONDIALE

news-details
INSTITUTIONS INTERNATIONALES

L’information est officielle depuis le 06 octobre dernier. La Sénégalaise Nayé Anna Bathily a été promue à la tête des Affaires externes de la région Afrique centrale et de l’Ouest de la Banque mondiale. Au sein de l’institution de Bretton Woods qu’elle a intégrée il y a 20 ans, Nayé Bathily s’occupait jusqu’ici des activités de plaidoyer et de sensibilisation auprès des parlementaires du monde.

À partir du 15 novembre prochain, date de sa prise de service, elle devra désormais, diriger la Communication, les partenariats, les risques, le political economy, l’engagement avec les différents partenaires pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Et, pour mener à bien sa mission, elle pourra s’appuyer sur une grande équipe répartie sur 22 pays et à Washington.

Diplômée de la prestigieuse Kennedy School of Government de l’Université Harvard, Nayé Bathily, fille de l’homme politique sénégalais Abdoulaye Bathily a contribué à la création du réseau parlementaire sur la Banque mondiale et le FMI, une plateforme pour le dialogue politique sur les questions de développement.

La relance de l’économie africaine devient une surpriorité pour cette jeune dame qui accorde un intérêt majeur aux problématique de santé, d’éducation et d’alimentation. Elle n’est pas peu fière d’appartenir à une génération de hauts profils africains décidés à s’impliquer dans les tâches de développement du continent. Pour avoir sillonné l’Afrique, Nayé Anna Bathily a une connaissance intime des enjeux dans un contexte de crise sanitaire qui a ruiné les perspectives de croissance.

Vous pouvez réagir à cet article