image

LES DÉPITÉS MASSATA SAMB ET MAMADOU NIANG, VOUS AURIEZ DU AVOIR HONTE

image

Messieurs les dépités, avant de penser à s’attaquer à l’honorable Amy NDIAYE pour désacraliser la femme, qui incarne des valeurs intrinsèquement africaines et notamment sénégalaises, vous auriez dû penser aux fonctions des députés, qui doivent refléter les valeurs du peuple qu’ils représentent. Ce peuple qui fait de la femme un être sacré vu sa place dans la société.

Vous auriez dû avoir honte de s’attaquer si lâchement à une maman, en pensant uniquement à la sacralité d’une mère de famille qui est le symbole de l’amour et du sacrifice.

Vous auriez dû avoir honte de donner un coup de pied ou une gifle aussi horriblement à une épouse, qui est le symbole de la bravoure et de la solidarité par respect aux siennes.

Mais vous auriez dû avoir plus honte d’avoir terni l’image de l’homme sénégalais, en bafouant un principe immuable de la société sénégalaise.

En commettant ces atrocités
Avez-vous pris la peine de mettre vos mamans ou vos épouses à la place de l’honorable Amy NDIAYE ?

Avez-vous pris la peine d’imaginer la réaction qu’ aurait vos enfants si c’était leur mère qui était agressée de la sorte ?

Sûrement vos désirs machiavéliques, vous ont poussé à faire fi des règles de base de l’hémicycle qui, par essence, est le symbole de la démocratie pour assouvir votre haine vis à vis de cette dame qui, rappelons-le, n’a pas cité de nom, ni insulté, mais uniquement rappelé des faits avec virulence.

Cependant, Messieurs les dépités vous allez avoir plus honte car les Sénégalais vont se désolidariser avec de telles absurdités à l’endroit de la femme.
Vous allez perdre l’estime qui vous restait auprès des Sénégalais.
Vous allez comprendre que les fondements de la nation sont indéniables et qu’un combat politique ne peut avoir un échos favorable que s’il est basé sur le respect et la considération qui sont notamment les ciments de la nation sénégalaise.

Messieurs les dépités, je pense qu’il est temps pour vous de présenter des excuses publiques pour montrer un peu de grandeur, ne serait-ce que pour votre famille, qui mérite un meilleur comportement de votre part.
Par ailleurs, que justice soit rendue car, de tels actes ne peuvent rester impunis.
En effet, selon l’alinéa 3 de l’article 51 du règlement intérieur de l’assemblée « le député pris en flagrant délit ou en fuite, après la commission de faits délictueux, peut-être arrêté, poursuivi et emprisonné sans l’autorisation du bureau de l’assemblée nationale ».

À Amy NDIAYE , une soeur, une maman pour d’autres et une fille pour certains, cette dame forte qui a su montrer engagement et abnégation pour être aujourd’hui député, par des sacrifices énormes dans le combat politique, je lui réitère tout mon estime et tout mon amour fraternelle.
Je l’encourage à poursuivre sa démarche très courageuse notamment de répondre aux attaques politiques formulées en l’encontre de son Excellence Macky SALL, par des réponses factuelles.

Honorable Amy NDIAYE, vous avez mon soutien total.
Prompt rétablissement.

Babacar Gueye MBAYE
Juriste au MAERSA

6 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article