image

LES DÉPUTÉS MASSATA SAMB ET MAMADOU NIANG PLACÉS EN GARDE À VUE

image

Le procureur de la République avait saisi la Division des Investigations Criminelles (DIC) pour convocation suivie d’arrestation des deux députés, députés Massata Samb et Mamadou Niang pour coups et blessures volontaires, injures publiques, voie de fait… Introuvables depuis lors, les parlementaires se sont finalement présentés, hier, à la division des investigations criminelles (DIC). Au terme de leur audition qui a démarré de 10 heures jusqu’à 18 heures 50 minutes, ils ont été placés en position de garde à vue. Réagissant à ce propos, Me Adama Fall, un de leur avocat est revenu sur les minutes de cet interrogatoire.

« Ce qu’on peut retenir c’est que les honorables députés ont tenu à venir à la Dic pour se présenter aux enquêteurs. Ils n’ont pas reçu de convocation mais puisqu’ils sont convaincus de leur bon droit et qu’ils n’ont aucun intérêt à se soustraire de l’action de la justice, ils ont décidé de venir eux-mêmes à la Dic par respect à cette institution et à la démarche républicaine », a-t-il d’emblée soutenu. Avant de poursuivre : « il leur a été notifié qu’ils sont visés par une plainte de la députée émanent de leur collègue, Amy Ndiaye pour CBV ayant entraîné une ITT de 23 jours. A partir de ce moment, ils ont fait la remarque suivante aux enquêteurs disant qu’ils étaient députés ; que l’Assemblée était en session, que les faits qui leur sont reprochés se seraient déroulés au sein de l’hémicycle. Compte tenu de toutes ces circonstances, informe l’avocat, ils doivent bénéficier de l’immunité parlementaire. Et que tant que l’Assemblée n’a pas statué sur la levée de cette immunité parlementaire, ils ne sont pas dans les dispositions de participer à une enquête en violation de leur droit ».

A en croire l’avocat, une multitude de questions a été posée aux députés et la même réponse a été servie aux enquêteurs. C’est sur ces entrefaites qu’ils ont été placés en position de garde à vue dans l’éventualité de les présenter au ministère public. S’agissant des faits, Massata Samb avait giflé la parlementaire Amy Ndiaye et Mamadou Niang lui a donné un coup de pied au ventre au cours du vote du budget du ministère de la Justice, après qu’elle eut tenu des « propos jugés irrévérencieux » contre leur chef religieux. Amy Ndiaye, maire de la commune de Gniby (centre), est enceinte et a ensuite été admise dans un établissement hospitalier. A noter également que les deux députés ont déposé une plainte contre Amy Ndiaye Gniby et l’ex député Moustapha Diakhaté pour incitation au meurtre. A signaler que les deux députés mis en cause blessés et convalescents, ont produit deux certificats médicaux d’ITT de 21 et de 10 jours. Il faut dire que les députés de l’opposition avaient fait le déplacement à la Dic pour apporter leur soutien aux députés.

Cheikh Moussa SARR
Pape Doudou DIALLO (Photo)

13 décembre 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article