LES DÉPUTÉS SE PENCHENT SUR L’EXPLOITATION DU ZIRCON

news-details
ASSEMBLÉE NATIONALE

Le ministre des Mines et de la Géologie a été interpellé sur l’exploitation du zircon au Sénégal par une douzaine d’orateurs ce lundi à l’Assemblée nationale. Certains ont déploré les conditions précaires des populations locales abritant les entreprises minières.

Le député de l’opposition Moustapha Guirassy qualifie cette situation d’un "drame". Pour lui, « il n’y a pas une politique d’accompagnement de l’État. C’est pourquoi on note un recul de l’éducation, une forte prostitution et des pertes d’activités dans ces zones d’exploitation des ressources minières. Il faut une véritable stratégie de transformation » a t-il poursuivit.

En réponse à toutes ces critiques, le ministre Aissatou Sophie Gladima a annoncé que « le retard de développement de ces localités est dû à une insuffisance des politiques publiques des gouvernements précédents. »

Concernant l’exploitation du zircon à Niafourang, Madame Gladima a souligné que « les malentendus de l’exploitation du zircon à Niafourang sont dus à un déficit de communication et dès qu’un consensus sera trouvé elle va démarrer ».

Par ailleurs, elle a révélé que les ressources tirées des opérations minières pour le compte de l’état du Sénégal de 2010 à 2015 s’élèvent à 38 204 472 152 francs CFA. Les députés ont adopté le budget du ministre des mines et de la géologie arrêté à 1, 804 milliard F CFA.

Vous pouvez réagir à cet article