image

LES ÉCLAIRAGES DE PAPE MASSATA DIACK

image

La RTS, à travers un communiqué, a informé avoir acquis l’exclusivité, pour le territoire sénégalais, des droits de retransmission de la Coupe du monde 2022. Ceux-ci concernent ses supports TV, radio et digitaux. Cette annonce a surpris les responsables du groupe Emedia-Invest qui assurent avoir acquis, bien avant, les mêmes droits, et en exclusivité. D’ailleurs, il est en train de dérouler le programme qui entoure cet investissement : notamment, un documentaire sur Aliou Cissé, le sélectionneur des Lions, un film sur la CAN 2021 et le passage de Samuel Eto’o dans les locaux de Emedia, ponctué d’une interview exclusive de l’ancien footballeur devenu président de la Fédération camerounaise de football, venu au Sénégal avec la casquette d’Ambassadeur de Qatar 2022.

Les responsables de Emedia rappellent aussi que Eto’o était accompagné par une délégation de Qatar supreme committee for delivery and legacy, en charge de l’organisation opérationnelle du Mondial 2022. Interrogé par nos confrères de la 7TV sur ce contentieux, Pape Massata Diack a soutenu que les droits de retransmission d’une compétition appartiennent à la Fifa. « C’est la Fifa qui vendait les droits aux télévisions publiques qui, à leur tour, les vendaient à ses membres. Mais depuis la coupe du monde 2018 en Russie, la Fifa a décidé que les droits seront divisés en plusieurs catégories. Il y’a les droits terrestres, hertziens, câblés, streaming, highlights, etc. C’est ainsi qu’elle a mis sur pied en 2015 New Word qui a aujourd’hui 150.000 abonnés. Ils ont 64 matchs dans les 19 pays francophones qu’ils doivent revendre », a dit Pape Massata Diack.

Selon certaines informations, Itv a négocié avec New Word depuis le mois d’avril et il a signé un contrat. « Je présume qu’ils ont tardé à payer. Entre-temps, la télévision nationale est venue pour acheter lesdits droits. Par ailleurs, je pense que les droits sont pour la Fifa et elle est libre de vendre ça à qui elle veut. Ce n’est pas une affaire d’Etat. Maintenant, on l’a vendu au Sénégal en tant que territoire et c’est à la Fifa de trancher. Je rappelle que New Word a gagné contre Canal +, Bein Sport et personne n’a compris. Ils ont payé 15 millions d’euros qu’ils doivent rentabiliser. Si Itv a payé à temps, la clause de résiliation de contrat on ne peut en aucun cas la mettre de côté », a-t-il expliqué. Il faut dire que Me Louis Biyao, avocat de New World TV, la société adjudicataire des droits de diffusion en Afrique auprès de la FIFA, après avoir confirmé la signature d’un contrat avec le groupe E-Média le 24 Juin 2022, a affirmé que « le groupe n’a pas respecté ses engagements. Ce qui entraîne la résiliation avec effet immédiat dudit contrat ».

D’ailleurs informe-t-il, « nous avons envoyé un courrier de résiliation au groupe pour non-respect des engagements. Même s’il est bien stipulé dans le contrat que le non-respect des engagements entraîne la résiliation de droit du contrat. » Mais selon Pape Massata Diack, l’avocat doit être beaucoup plus précis. « Il doit rendre public les clauses de résiliation de ce contrat. Parce que le contrat est toujours valide si Emedia n’a reçu aucune notification. Et je profite de l’occasion pour lancer un appel à l’Etat du Sénégal. Je le demande de faire comme le Japon, la Corée ou l’Afrique du sud. En Afrique du sud, par exemple, il y’a une loi qui dit que les droits doivent être éclatés. Nous avons un petit marché de 17 millions d’habitants. Ce n’est pas un marché concurrentiel. On doit encourager les chaînes privées. On doit donner 32 matchs à la Rts et les 32 autres aux chaînes privées », a plaidé M. Diack.

Cheikh Moussa SARR

23 août 2022


------------------------------------

Vous pouvez réagir à cet article